04 Fév Académie Basque du Sport, Investir dans l'avenir

Jean-Jacques Blanc et  Olivier Dimet : « Investir en lavenir»

 

La période de la récolte de la taxe d’apprentissage a débuté pour l’Académie Basque du Sport et s’étendra jusqu’au 28 février. Soutenir cette structure, c’est aussi investir dans l’avenir de l’Hormadi.

Jean-Jacques Blanc, co-président de l’Académie Basque du Sport, et  Olivier Dimet, entraineur de l’Hormadi Elite et Responsable du Centre de Formation, présentent et expliquent les activités de leur structure et leur importance dans l’évolution des jeunes et prometteurs joueurs de l’Hormadi.

 

 

Pouvez-vous présenter l’Académie Basque du Sport ?

 

Jean-Jacques Blanc : L’Académie Basque du Sport est une association à but non-lucratif créée en 2006 par deux entités sportives : le BOPB et la Société des Golfs de Biarritz. Son objectif est d’aider les jeunes sportifs(ves) à continuer leurs études et leur formation tout en pratiquant leur sport au plus haut niveau possible

Depuis, l’ABS a élargi son champ d’opération et  accueille aujourd’hui environ 120 jeunes, pratiquant 18 disciplines différentes. .

 

L’ABS aide également les sportifs(ves) en fin de carrière qui se préoccupent de leur reconversion et  les accompagne  dans leur projet (bilan de compétence , remise à niveau,  formation spécifique, recherche d’emploi, ….).

 

Nous avons enfin une activité de centre de formation dans laquelle nous préparons des diplômes ouverts à tous (BP JEPS AGFF – BTS MUC)

 

 

Quel lien existe-t-il entre le Centre de formation de l’Hormadi  et l’Académie Basque du Sport ?

 

Olivier Dimet : Disons que l’un ne va pas sans l’autre… Il est inconcevable pour nous, que nos athlètes privilégient le sport au détriment de leurs études. Ils doivent concilier les deux, trouver un certain équilibre.

La réussite sportive à haut niveau est difficile, exigeante et contraignante. Sans ce partenariat avec l’ABS, nos jeunes du Centre de Formation éprouveraient plus de difficultés à réussir ce double projet sportif et scolaire.

Jean-Jacques Blanc : L’Hormadi et l’Académie Basque du Sport sont liés par une convention. Chaque début de saison, le club exprime ses besoins en matière de suivi de jeunes du Centre de Formation et/ou d’accompagnement de joueurs de l’équipe première et  l’ABS met en place les dispositifs nécessaires. Une fois les différentes actions   définies  et mises en place,  leur suivi est coordonné par des contacts réguliers entre les responsables sportifs du club et la direction pédagogique de l’ABS. Un point annuel est effectué avec la présidence du club.   

  

Comment l’Académie Basque du Sport trouve les ressources financières nécessaires pour accompagner et faire vivre les projets des jeunes sportifs ?

 

Jean-Jacques Blanc : La taxe d’apprentissage que nous récoltons principalement auprès des entreprises partenaires des clubs que nous suivons, représente plus de la moitié de notre budget : elle est donc essentielle au fonctionnement de l’ABS.

Quarante pour cent proviennent des recettes propres des formations que nous dispensons et de la mise en œuvre des différents dispositifs d’aide à la formation. Le reste provient de subventions et de partenariats  (Ville de Biarritz, Département, …).

 

Votre conclusion ?

Olivier Dimet :

Il est important pour nous que ce partenariat perdure et profite à un maximum de jeunes de l’Hormadi. J’incite tous nos partenaires à se rapprocher de l’ABS car ils permettent à nos sportifs d’envisager un avenir, une carrière tant sportive que professionnelle.

 

Jean-Jacques Blanc :

 Aujourd’hui, un jeune, qui prétend au haut niveau dans son sport, doit pratiquement avoir un entraînement quotidien. Il est donc nécessaire de l’accompagner dans son parcours académique  pour éviter l’échec dans ses études ; une bonne formation de base reste encore la meilleure façon de préparer sa reconversion future.

Aider l’Académie Basque du Sport, c’est donc aider les jeunes de l’Hormadi à mieux préparer leur avenir.