28 Oct L’Hormadi se relève à Cholet !

Anglet a besoin de reprendre de la confiance après une semaine très complexe pour les joueurs (défaits par Annecy en championnat et Toulouse en Coupe). Loin du tumulte de ces derniers jours, les joueurs ont envie de regarder devant eux et plus précisément le match de Cholet.

Cholet n’a pas à rougir dans ce championnat. Fraîchement débarqués depuis septembre après leur titre de Champions de France de Division 2, les Dogs ont surpris plus d’une équipe en imposant un jeu solide. Après une série de revers notamment contre Lyon et Montpellier, les hommes de Julien PIHANT veulent relancer leur équipe à domicile.

1er Tiers : 1-0

Les joueurs de l’Hormadi, comme à l’accoutumée, peinent à entrer dans leur match. Il faudra seulement deux minutes pour que Joonas PARVIAINEN trouve une superbe lucarne suite à un mauvais placement à l’engagement. L’Hormadi aurait pu voir ce but comme un signe de mauvais augure, tant le scénario ressemble à leurs deux précédents matchs, mais les Basques se concentrent et imposent peu à peu leur jeu. L’attaque reprend des couleurs, la défense retrouve son physique, mais Cholet donne l’écho et aucune cage ne sera transpercée avant la seconde période.

 

2ème Tiers : 1-2

Anglet redouble d’intensité et se lâche un peu plus dans le second tiers. Il ne faudra que quelques tentatives aux Basques, pour ouvrir leur compteur par Thibaut SAGE-VALLIER à la 22ème minute, qui signe son premier but sous la tunique de l’Hormadi, après plus d’un an d’arrêt suite à sa blessure. Le collectif est de plus en plus tranchant. Cette domination se concrétise par un but du défenseur Kévin IGIER à la 25ème minute. Seulement, Cholet n’abdique pas. Toujours dans la course, les Dogs réagissent dans la minute qui suit et égalisent par Lukas BACUL.

 

3ème Tiers : 1-1

Un nouveau match commence, les deux formations, à égalité, se rendent coup pour coup. Le premier à trouver la faille est à nouveau Lukas BACUL, qui redonne l’avantage aux Dogs dès la 41ème minute. Le doute n’a pas le temps de s’installer dans la tête des Basques car la réplique du capitaine Xavier DARAMY, ne prend que 50 secondes. La suite du tiers est équilibrée et emmène logiquement les deux équipes vers la prolongation.

 

Prolongation.

Comme toute prolongation, la loi du but en or met une pression supplémentaire sur les épaules des joueurs et tient à bout de souffle l’ensemble des spectateurs. Les occasions sont des deux côtés, mais c’est Anglet sur un tir opportuniste de Géraud MARECHAL, qui tire son épingle du jeu en remportant le match sur le score de 4-3.

 

La victoire ne fut pas chose facile en Maine et Loire, mais elle en fut d’autant plus belle.

Les joueurs ont repris du plaisir et c’est une des choses essentielles pour la réussite du groupe. Le gros bémol du week-end sont les blessures de Florent NEYENS sur le match et celle de Nicolas THOS sur le match junior de dimanche. Ces deux éléments viennent remplir l’infirmerie et ne seront pas disponibles sur le prochain match. Trois autres joueurs sont incertains pour le match de Lyon, nous vous donnerons plus d’informations lors du « Vu d’en face » de mercredi.

L’ogre lyonnais arrive dans l’aréna de la Barre, le jeudi 31 Octobre à 20h30. Cette grosse écurie se ballade : meilleure attaque, meilleure défense, les 4 meilleurs pointeurs du Championnat autant dire un gros challenge pour nos hommes de l’Hormadi.

A cette occasion et pour Halloween, venez déguisé, bénéficiez du tarif à 5€ et tenter de gagner un maillot collector dédicacé.

Plus d’informations dans la rubrique Billetterie ou Actualités Hormadi de notre site internet.

Le mot du coach :

« C’est une victoire importante pour retrouver un état d’esprit positif. On peut féliciter les joueurs d’avoir remporté ces deux points car Cholet est une belle équipe homogène et solidaire et ils ont su relever la tête après un 1er tiers hésitant. La suite du match a permis au groupe de retrouver de la sérénité et de la confiance, ingrédients essentiels pour la suite du programme. Dès jeudi, un gros défi nous attend face au ténor du championnat « Lyon ». Après, comme tous autres matchs, c’est sur la glace que les choses se décident… »