10 Jan Vu d'en Face par Guillaume DROZDZ

Après une victoire sans appel à Annecy, l’Hormadi aimerait renouveler la performance à domicile pour fêter la nouvelle année avec ses supporters. A cette occasion, l’équipe angloye devrait se présenter « au complet » avec les retours de Xavier DARAMY, suspendu les 2 derniers matchs et Alexandre LABONTE, souffrant lors du déplacement en Haute Savoie.

 

Cholet débarque à la Barre sur une bonne lancée avec 2 victoires consécutives dont une très importante acquise à Charlemagne contre Lyon aux tirs au but. Pointant à la 6ème place, à 1 point derrière les Basques, les Dogs ont à cœur de prendre leur revanche après la défaite concédée au match aller en prolongation.

 

C’est le capitaine des Dogs, Guillaume DROZDZ, qui se livre au jeu des questions aujourd’hui.

 

Bonjour Guillaume, peux-tu nous présenter ton parcours de hockeyeur ?

J’ai commencé le hockey sur glace à l’âge de 4 ans au club des Diables Rouges de Valenciennes où j’ai pu faire tout mon hockey mineur pour ensuite intégrer l’équipe sénior qui évoluait en Division 3 en 2001/2002 puis en Division 2 l’année suivante. En 2003/2004, je suis arrivé au club des Dogs de Cholet (D2) pour y passer deux saisons avant de rejoindre les Ducs d’Angers en Ligue Magnus pour deux saisons de suite de 2005 à 2007 avec notamment un titre de vainqueur de Coupe de France. Ensuite, je suis passé chez les Pingouins de Morzine pour une seule saison avant de revenir en Division 2 chez les Dogs de Cholet de 2008 à 2010 et leur voisin Vendéen Les Hogly de la Roche sur Yon en 2010/2011. Je suis maintenant de retour chez les Dogs de Cholet pour la 3ème saison consécutive avec le titre de Champion de France D2 la saison dernière.

 

Parle-nous du profil de ton équipe où il y a eu peu de changement à l'intersaison et de ton rôle de capitaine.

Il est vrai qu’au niveau de l’équipe, il y a eu très peu de départ pour cette nouvelle saison. Je pense que cela est dû à la très bonne cohésion que le groupe a pu acquérir l’an dernier, mais cela n’a pas empêché de renforcer l’équipe pour pouvoir se maintenir en D1.

En ce qui concerne mon rôle de capitaine, il m’a été attribué par l’entraîneur, Julien Pihant. Il est vrai que de représenter son équipe est une grande fierté pour moi, mais c’est aussi beaucoup de responsabilité car il faut savoir montrer une bonne attitude au regard des joueurs. En tout cas, j’essaie de faire de mon mieux.

 

Promu cette saison de Division 2, vous effectuez un parcours très intéressant en vous classant 6ème à l'aube de la 19ème journée. Vous attendiez-vous à un tel parcours ? Peux-tu nous donner ton sentiment sur le Championnat de Division 1 ?

Non, je ne m’attendais pas à un tel parcours de l’équipe pour cette saison mais ne parlons pas trop vite car la saison n’est pas encore finie. Il nous reste quelques matchs à jouer ! Il est vrai qu’à l’aube de la 19ème journée, nous nous positionnons à la 6ème place mais rien n’est joué d’avance dans ce championnat. Tout peut arriver en un match : perdre des précieux points ou bien en gagner.

Le sentiment que j’ai envers ce championnat de D1 et que tout le monde peut battre tout le monde ; il n’y a pas de leader fixe. Après en comparant à la D2, c’est vrai que le jeu est plus rapide et beaucoup plus physique, ce qui accentue la concentration en match.

 

En début de saison, ton entraîneur, Julien PIHANT, nous indiquait que "l'équipe allait tout faire pour se maintenir". Avez-vous revu les objectifs à la hausse ?

C’est vrai que l’entraîneur nous a annoncé pour cette saison que nous devions viser la 8ème place pour le maintien et de pouvoir faire au moins les Play-Offs. Maintenant, rien n’a été revu à la hausse ; tout ce qui sera au dessus de la 8ème place ne sera que du bonus !

 

Au match aller, l'Hormadi s'était imposé à Glisséo en prolongation. Qu'as-tu retenu de ce match et à quoi t'attends-tu demain ?

Nous avons retenu qu’un match n’est jamais fini tant que l’arbitre n’a pas donné le coup de sifflet final de la rencontre et que les erreurs ne sont pas à reproduire au match suivant. Maintenant, en ce qui concerne la rencontre de demain, on s’attend à un match très engagé physiquement car c’est une petite glace et ça risque d’arriver très vite.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à 20h30 à la patinoire de la Barre !