12 Oct L'Hormadi s'incline à Bordeaux

Publié le 13 octobre 2014. 

Anglet s'est incliné 4 buts à 2, pour la première fois de la saison, à Bordeaux, lors du premier derby aquitain entre les deux équipe cette saison.

Ce premier derby restera dans les anales, dans un match serré, comme souvent entre les deux équipes, avec du brouillard, des buts et quelques minutes de pénalités.

1er tiers-temps

Samedi soir à Mériadeck, il y avait un invité au premier-temps... Le Brouillard. Du jamais vu pour un derby. Une épaisse couche de brouillard a régulièrement interrompu le jeu. Bordeaux ouvre la marque dès la troisième minute de jeu par Desrosiers dès la première supériorité numérique bordelaise. Olivier DImet avait annoncé que le premier tiers-temps serait crucial. Cela s'est confirmé. Mais comme évoqué précédemment, l'acteur le plus important de la première période restera le brouillard. Entre la température extérieure, la température intérieure de la patinoire et un public chauffé à blanc, de plus de 3000 personnes, tous les facteurs étaient réunis pour jouer avec le brouillard. Tellement épais, que nombre d'interruptions vont venir saccader ce tiers. De quoi énerver et frustrer les Angloys. Ces derniers rentrent d'autant plus frustrés aux vestiaires, qu'après une longue interruption juste avant la première sirène, Bordeaux double sa mise par Fournier, à 16 secondes de la fin du premier acte.

2e tiers-temps

L'Hormadi rentre sur la glace revancharde dès le début de ce deuxième tiers, avec la ferme intention de revenir au score. Pénalisé rapidement, Anglet tient bon. Avec deux jeux de puissance derrière, on pense alors que l'ouverture du score se fera. Mais en vain. C'est un troisième et un quatrième jeu de puissance tué par Bordeaux. Il faut attendre la 17e minute de ce tiers, pour que Florent Neyens inscrive le premier but angloy, qui relance le match. 2-1. Toujours menés d'un but l'Hormadi devra attendre le troisième tiers-temps pour tenter de revenir. A noter dans ce tiers une belle résistance du gardien Angloy Sébastien Raibon. L'Hormadi gagne ce tiers

3e tiers-temps

Anglet est privé de Vehmanen depuis la 38e minutes de jeu et pour 10 minutes va être aussi privé de Labonté, dans un début de périodes marqué par une grosse échauffourée. Cette période sera du reste marqué par beaucoup d'altercations et un sans froid pas toujours maîtrisé des deux côtés. Dans les dix premières minutes de cette ultime période, les deux équipes se neutralisent, mais à 9 minutes de la fin, c'est l'ancien joueur de l'Hormadi Zbynek Hampl qui plante le troisième but bordelais. A 3-1, une équipe aurait lâché. Pas Anglet qui revient une minute plus tard par Lagarde servi par Blain. 3-2, l'espoir est à nouveau relancé. A 1 minute 30 de la fin du match, Olivier Dimet prend un temps mort pour établir une stratégie pour tenter d'égaliser. Inévitablement à ce moment du match, l'idée est de sortir le gardien une fois le possession du palet acquise. C'est ce que l'Hormadi fait à 1 minute du terme. A 6 contre 5, il y avait une chance. Malheureusement pour les Angloys, Karl Fournier s'empare du palet et marque dans la cage vide, à 41 secondes de la fin. 

La feuille de match : http://francediv1.stats.pointstreak.com/boxscore.html?gameid=2492757

A noter une erreur sur la feuille de match. Noté remplaçant, Sébastien Raibon était bien titulaire dans la cage angloye samedi soir.

Anglet s'incline pour la première fois de la saison, avec les honneurs, chez le favori du championnat qui signe son 5e succès en autant de rencontre, confortant son statut. L'Hormadi forcément déçu, ressort renforcée de cette joute qui lui a permis de jauger ses capacités à affronter les meilleurs.

De bon augure à une semaine de la réception de Courbevoie, samedi 18 octobre à 20h30 à la patinoire de La Barre.

 

 

A noter que les Boxers de Bordeaux ont désigné Tomas Rubes comme meilleur joueur de l'Hormadi samedi soir. Le petit tchèque se fait encore remarquer, lui qui avait été élu meilleur joueur du match contre Nice à La Barre et qui avait distillé deux passes "caviar" à Florent Neyens face à Cholet, pour légalisation et la victoire.