23 Oct La Coupe s'arrête là !

Publié le 23 octobre 2014. La Coupe de France a commencé et s'est arrêtée pour l'Hormadi, mardi lors de la défaite chez les Boxers de Bordeaux, 5 buts à 3. Mais l'essentiel était ailleurs. C'est la manière que devait montrer les Angloys pour retrouver des couleurs et des valeurs, après une défaite inexplicable face à Courbevoie.

Durant ce deuxième derby à dix jours d'intervalle avec le premier, l'Hormadi a montré son vrai visage dans les valeurs de travail, de combat, d'abnégation durant 60 minutes. Certes, quelques erreurs défensives ont permis à Bordeaux de faire la course en tête, mais les derniers instants de la partie ont montré beaucoup de persévérance chez les Angloys.

L’Hormadi a repris des couleurs

Les derbys sont toujours âpres et engagés. Même en Coupe de France mardi soir, devant un peu plus de 1500 personnes à Mériadeck, l’adage s’est confirmé. Pourtant l’Hormadi alignait une équipe inédite avec deux lignes de juniors en attaque notamment (sur 4 lignes) et les premiers pas en Senior de Guillaume Mameri et Benoit Idiart.

Engagé, le match l’a été dès le début puisque les Angloys avaient pour consignes de mettre du rythme d’entrée de jeu et d’aller presser fort les Bordelais. Mais il fallait aussi rester discipliné. La première infériorité numérique se paie cash. 1-0 pour Bordeaux et 2-0 ensuite. Mais Anglet était bien rentré mentalement dans le match, pour donner le plus d’énergie et ça paie par Lagarde, d’abord et Neyens qui égalise. Les Basques perdront le 2e tiers 2-0, un peu plus dominés.  

 A 4-2 pour les hôtes, au début du troisième tiers, tout restait possible pour Anglet. C'est alors que dans une partie déjà très engagée physiquement, Labonté et l'ex-angloy Lafrancesca, posent les gants (55e). L'altercation durera quelques secondes, galvanisant Mériadeck.

Les Basques encaissent un 5e but à la 57e par le plus Angloy des Bordelais Thomas Decock, mais l'abnégation permet à l'Hormadi de réduire le score à 5-3 par Nicolas Thos au rebond. L'Hormadi repart de plus belle et tentera jusqu'au bout de réduire à nouveau le score. Daramy croit avoir marqué à quatre secondes de la fin, l'arbitre ayant signifié le but, mais il sera finalement annulé.

Satisfaits de la forme

La déception était importante, bien entendu. Perdre un match n’est jamais réjouissant, mais Anglet devait retrouver son honneur avant tout, et de ce point de vue là, et malgré la défaite, l’objectif a été atteint. Jamais les angloys n’ont baissé les bras, jamais ils ne se sont désunis, jamais ils n’ont cessé d’aller au combat. Les 4 lignes ont partagé les temps de glace à 5 contre 5 et l’équipe est restée soudée jusqu’au bout. « Quel que soit le score, ce qui compte c’est que le groupe qui est dans ce vestiaire retrouve des valeurs de travail, de combat, tous ensemble. Ce soir c’est la forme du match que nous retiendrons », avait annoncé l’entraîneur Olivier Dimet à ces joueurs, avant la rencontre. Au retour dans les vestiaires, après 60 minutes pleines, le discours était positif. « Vous pouvez être fiers de vous être battus jusqu’au bout. Nous avons fait un premier pas pour retrouver les valeurs de ce club », avait-il livré à ces joueurs.

Réglages en défense

L’Hormadi a retrouvé le goût d’aller au combat et c’était là l’essentiel de ce match, trois jours après la défaite à domicile face à Courbevoie. Dans le vestiaire avant la rencontre Olivier Dimet l’avait annoncé. De ce point de vue là, il a été entendu. C’est un match exemplaire dans la forme qu’ont livré les Angloys. Mais il reste des points de travail issus de ce match. « Nous avions un objectif sur ce match, c’était de bétonner la défense. Nous avons fait quelques erreurs qui à ce niveau de jeu ne pardonnent pas. Nous devons continuer de travailler cet aspect pour gommer ces erreurs et retrouver une défense solide », analysait-il avec ses joueurs à la fin du match.

A Neuilly-sur-Marne samedi

Samedi soir, les joueurs de l'Hormadi seront à Neuilly-sur-Marne, pour reprendre par le bon bout, le chemin du championnat, avec comme objectif d'aller chercher deux points en région parisienne. Dans une patinoire hostile, la tâche sera compliquée, mais si l'Hormadi monte avec le même visage que mardi à Bordeaux, cela peut être un objectif réalisable.