08 Nov "Le coin de Blain" n°8

Publié le 8 novembre 2014.

Avant de débuter ma chronique, j’aimerais revenir sur la tragédie qui a marqué, non seulement le hockey français lors du dernier weekend, mais bien le monde du hockey entier. Samedi dernier, lors de la partie opposant Reims à Dunkerque à la patinoire Michel Raffoux, un jeune garçon de 8 ans a été atteint par un palet dévié dans les gradins. Malgré les efforts des services de secours présent lors de l’évènement, Hugo Vermeersh n’a pas survécu à ses blessures. Il est impossible de décrire la peine ressenti par ses parents et sa famille et c’est vers eux que vont toutes mes pensées et mes prières. Le hockey, malgré sa nature agressive et intense reste avant tout un magnifique sport qui regroupe joueurs et partisans dans une même grande famille et c’est cette famille qui est en deuil aujourd’hui. Personnellement, je ne peux mettre sous forme de mots l’immense tristesse qui m’habite depuis quelques jours, car j’étais moi aussi à une époque un jeune joueur de hockey idolâtrant les joueurs professionnels, voulant un jour que ce soit moi qui me retrouve sur cette magnifique surface glacée devant des milliers de partisans. On m’a dit de ne pas trop m’étendre sur le sujet donc c’est ce que je vais faire, mais j’espère que cette injustice va ouvrir les yeux de la fédération française afin de sécuriser au maximum les patinoires sur le territoire français. Le petit Hugo restera dans nos pensées et prières à tout jamais.

 

Cette semaine, je me suis entretenu avec notre nouveau gardien pour cette saison, Sébastien Raibon. Ensuite je vais vous présenter notre match du week-end, alors que nous nous déplaçons à Megève pour affronter l’équipe de Mont-Blanc. Mais tout d’abord, comme le résumé du lundi, sur la victoire face à Tours n'a pu, et pour cause, sortir lundi, je reviens de suite sur cette belle victoire à la Barre.

Match contre Tours

Samedi dernier, la Barre était hôte du match opposant l’Hormadi aux Remparts de Tours, équipe fraîchement promue de la Division 2. Comme je l’avais mentionné la semaine dernière, Tours occupait le 3ème échelon du classement tout juste devant nous. Nous savions que ce serait un match très important pour notre jeune équipe. Le plan de match du coach Dimet était de reconquérir la Barre, après notre échec décevant contre Courbevoie. Pour ce faire, il nous fallait absolument avoir une bonne entame du match, ce qui nous manquait depuis le début de la saison. C’est exactement ce que nous avons fait : dès les premières minutes de jeu, notre capitaine Xavier Daramy ouvre la marque et nous n’avons jamais regardé derrière après ce but. 4 buts en premières périodes en notre faveur était le meilleur scénario anticipé. Je crois que cette première période a enlevé tout espoir que pouvait avoir l’équipe des Remparts en venant à Anglet, mais nous ne sommes pas arrêtés là, marquant jusqu’à 9 buts pour un score final de 9-2. J’avais écrit dans ma dernière chronique que nous voulions montrer notre vrai visage à nos partisans et je crois que c’est exactement ce que nous avons fait, offrant une performance complète pendant 60 minutes. Une vraie victoire d’équipe qui fait du bien au moral des troupes, alors que tous les joueurs ont participé à leur façon lors de ce festival offensif. Mais une chose est certaine, il ne faut pas s’enflammer après nos 2 dernières victoires. Oui certes nous sommes en bonne position au classement, mais nous avions comme objectif en début de saison de finir premier au classement. Ne nous n’arrêtons pas jusqu’à ce que ce soit accompli. Mais je suis extrêmement heureux que nous ayons pu offrir une performance de ce genre à nos partisans qui sont toujours derrière notre équipe et je vous promets que ce ne sera pas la dernière!

Entrevue avec Sébastien Raibon

Cette semaine, comme il célébrait son 24ème anniversaire ce lundi et qu’il est notre pilier en défensive, j’ai décidé de m’entretenir avec notre gardien numéro 1, Sébastien Raibon.

Tout d'abord, peux-tu nous donner tes impressions sur le groupe qui forme l'édition 2014-2015 de l'Hormadi? En arrivant à Anglet, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je ne connaissais pas trop le championnat de D1, je savais qu’Anglet était une équipe du haut de tableau et j’ai pu constater qu’on avait une équipe homogène avec de très bonnes individualités offensives et avec des bonnes lignes qui fonctionnent. Défensivement, on commence à mieux jouer et c’est très  important pour la suite du championnat afin de pouvoir prétendre à jouer le haut du classement.

Tu as évolué plusieurs saisons au sein de l'équipe des Brûleurs de Loups de Grenoble dans la ligue Magnus. Peux-tu nous expliquer le processus menant à ta signature à Anglet ainsi que les raisons qui t'ont poussées à venir évoluer pour le club basque? Tout d’abord, ma dernière saison à Grenoble n’a pas été très bonne, mais il était difficile de partir car je jouais là-bas depuis l’âge de 10 ans. J’ai eu Olivier Dimet au téléphone, je le connaissais un petit peu du roller, il m’a parlé du projet de l’Hormadi et par la suite j’ai contacté Maxime Suzzarini qui m’a dit du bien d’Anglet donc ça a rendu ma décision plus facile. Je ne regrette pas mon choix même si c’est toujours dur de partir de son club formateur. 

Après 7 matchs de championnat, quelles différences as-tu pu remarqué entre la Ligue Magnus et la Division 1? As-tu eu à t'adapter au style de jeu? En ligue Magnus, je pense que les équipes jouent plus défensivement qu’en D1 et que les équipes sont plus structurées avec les systèmes de jeu. C’est aussi normal car il y a plus d’entraînements et de matchs pour pouvoir mettre tout ça en place. Ensuite, je n’avais pas fait de matchs depuis le 23 décembre dernier, il fallait donc que je retrouve des sensations et surtout de la confiance. C’est certain qu’il y a plus de situations dangereuses, de situations de surnombre qu’en Magnus, il faut donc être beaucoup plus vigilant pour être le plus performant possible.

 

Match contre Mont-Blanc. 

Ce samedi, nous jouons à Megève pour y affronter les Yétis de Mont-Blanc. Ce n’est jamais facile d'aller gagner là-bas, mais ce sera encore plus difficile cette année car l’équipe de Mont-Blanc est encore plus dangereuse que les années passées. Les dirigeants des Yétis ont fait un très bon recrutement lors de la saison morte et les 8 points qu’ils ont amassés jusqu’à maintenant nous démontrent qu’ils visent le haut du classement cette saison. De notre côté, cette partie est d’une importance capitale alors que nous débutons une série de 3 matchs en tout juste 7 jours. Lorsque nous enchaînons des matchs en si peu de jours comme nous allons le faire, il est toujours essentiel de commencer avec une victoire afin de donner confiance pour la suite des choses. C’est donc avec cette mentalité que nous avons entamé notre semaine d’entraînements et notre seul et unique objectif et de revenir à Anglet ce dimanche avec 2 points de plus au classement!