04 Déc "Le coin de Blain " n°12

Publié le 4 décembre 2014

Cette semaine dans le cadre de cette 12ème édition du Coin de Blain, le résumé du match de samedi à Toulouse ayant déjà été fait lundi, je vais me concentrer sur mon invité de la semaine, le suédois Alexander Eriksson, pour ensuite partager avec vous les grandes lignes de la dernière semaine dans la rubrique Mémos de Blain et finalement terminer avec un avant-goût de notre prochain déplacement, ce samedi 6 décembre à Nice.

 

Alexander Eriksson

J’ai décidé, cette semaine, de m’entretenir avec un nouveau venu cette saison, 1 des 3 Alex au sein de notre effectif, le défenseur suédois Alexander Eriksson.

Tout d’abord, comment as-tu été mis en contact avec l’Hormadi cet été? Qu’est-ce qui t’a poussé à faire le saut et venir jouer en France?

La saison dernière fût très difficile pour moi, plusieurs blessures et ensuite une opération ont ruinée ma saison. J’étais donc à la recherche de quelques choses de nouveau. J’ai contacté mon agent qui m’a informé qu’il avait des contacts en France et que l’équipe d’Anglet était intéressée par mes services.

C’est ta première saison au sein d’une équipe évoluant dans un championnat français après avoir joué toutes tes saisons professionnelles en Suède. Quelles sont d’après toi les différences au niveau hockey entre les 2 pays? As-tu fallu que tu t'ajustes au style de jeu français?

La plus grosse différence pour moi est probablement l’approche défensive du jeu. Ici le jeu est axé plus sur l’offensive, ce qui me plaît beaucoup plus. C’est ce style de jeu que je pratiquais lorsque j’étais plus jeune et un style que j’essaye de retrouver. Je sentais que j’avais perdu cette facette de mon jeu au cours des dernières années.

Tu as évolué pendant 2 saisons dans la Ligue Junior de l’Ontario, une excellente ligue junior au Canada. Comment cette expérience t’a-t-elle affectée en tant que joueur de hockey afin de t’aider à devenir un joueur de hockey professionnel?

Mes saisons dans la OHL (Ligue de hockey de l’Ontario) sont et ont toujours été très importantes pour moi. Même si on habite dans une famille de pension (l’équipe paie une famille qui héberge le joueur durant la saison), j’ai dû partir loin de chez moi et apprendre à vivre le style de vie canadien. J’ai dû vieillir et devenir autonome plus rapidement. J’ai appris beaucoup du niveau de jeu là-bas et j’ai également appris à respecter le sport que chaque et unique canadien adore énormément. Tu sais de quoi je parle Luc! Lorsque tu évolues dans cette ligue, l’entraîneur met au clair tout de suite ce qu’il attend de toi et quel est ton rôle dans l’équipe, des valeurs très importantes au sein d’un sport professionnel : fait de ton mieux et accepte ton rôle, quel qu’il soit. Ce sont deux choses qui peuvent faire aspirer une équipe aux grands honneurs.

Jusqu’à maintenant, comment aimes-tu ton expérience à Anglet?

Jusqu’à présent, j’aime beaucoup mon expérience à Anglet. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant ici, mais tout le monde, joueurs, entraîneurs et staff sportif ont pris grand soin de moi et ma copine. En plus, le fait que l’équipe joue très bien en ce moment et que les partisans sont toujours derrière nous rend mon expérience ici encore plus merveilleuse. Anglet est un endroit formidable.

T’étais-tu fixé des objectifs en début de saison, qu’ils soient individuels ou collectifs?

Je ne m’étais pas vraiment fixé d’objectifs au début de la saison. La saison dernière ayant été très pénible pour moi, je voulais seulement avoir du plaisir a joué et faire de mon mieux. Maintenant que nous avons complété la moitié de la saison et que l’équipe va très bien, mon objectif est de faire en sorte que nous gagnions le plus de match possible. Allez Hormadi!

 

Mémos de Blain

- Avec notre dernière victoire à Toulouse, nous en sommes maintenant à 7 victoires consécutives, un sommet en Division 1 cette saison.

- Avec 64 buts marqués en 12 matchs, nous avons la meilleure offensive du championnat, avec une moyenne de 5,33 buts comptés par match.

- 5 attaquants de l’Hormadi se retrouvent parmi le top 10 des meilleurs pointeurs de la ligue; moi-même, Alexandre Labonté, Alexander Olsson, Benjamin Lagarde et Xavier Daramy.

- Nous avons terminé la première moitié du championnat avec une fiche de 10 victoires et 2 défaites (Courbevoie et Bordeaux), pour un total de 20 points, nous permettant d’être en tête du classement.

 

Nice

Samedi, nous nous déplaçons vers la côte d’Azur pour y affronter les Aigles de Nice. L’équipe niçoise est présentement en troisième place du championnat avec une fiche de 9 victoires et 3 défaites. Après leur grosse victoire de la semaine dernière contre Mulhouse, les Aigles voudront répéter leur exploit contre le leader du championnat, nous. De notre côté, cette partie est d’une importance capitale car nous voulons créer plus de distance avec nos plus proches rivaux au classement, incluant Nice. Également, nous voulons poursuivre notre série de victoire à 8 et venger notre échec de 8-0 de l’an dernier sur leur patinoire. Même si nous les avons battus 8-3 plus tôt cette saison à la Barre, l’équipe de Nice a fait plusieurs changements au sein de son effectif et voudra venger sa défaite de début de championnat. Il est impératif pour nous de resserrer notre défensive en prévision de ce match, car les Aigles ont également une attaque capable de marquer plusieurs buts (2ème meilleure offensive). Nous profiterons d’un weekend de congé à la suite de ce match, nous voulons donc profiter de cette semaine de vacances avec une victoire de plus en poche.