Write on jeudi, 26 février 2015 Publié dans Actualités Hormadi

Publié le 26 février 2015

Le coin de Blain #19

Dans le cadre de la 19e édition de ma chronique hebdomadaire, cette semaine, je vous offre un coin de Blain un peu plus bref. Vous pourrez y retrouver statistiques et informations importantes dans ma rubrique Mémos de Blain, ainsi qu’une brève présentation de notre dernier match de saison régulière qui aura lieu ce samedi face à Dunkerque, à La Barre. Mais pour débuter, laissez-moi revenir sur notre partie de la semaine dernière contre Toulouse. 

Toulouse

Samedi dernier, nous recevions la visite de l’équipe de Toulouse. Les Bélougas occupaient le dernier rang et une défaite contre nous signifiait la relégation en division 2 l’an prochain. Malgré un match où le jeu était décousu par moment, nous avons réussi à l’emporter 5 à 1. De notre côté, l’objectif était de revenir sur le chemin de la victoire et prendre de la confiance en vue des play-offs. Oui, nous avons gagné le match, mais la façon avec laquelle nous l’avons fait n’a pas été assez convaincante. Bien sûr il n’y avait pas d’enjeu important, mais il va falloir qu’on se remette à jouer des matchs pleins de 60 minutes, chose que nous n’avons pas faite pendant le mois de février. Certes depuis quelques semaines nous avons verrouillé la deuxième position du championnat, mais il va falloir que nous soyons un peu plus affamés lors du dernier match du championnat afin d’être fin prêts à attaquer les séries éliminatoires. Il faut se concentrer sur la tâche que nous avons à accomplir et non sur l’équipe adverse. L’équipe de Toulouse essayait sans cesse de jouer la carte de l’intimidation, car c’était leur seule façon d’espérer gagner la partie, et je crois que ça nous a sortis de notre plan de match. Nous devons être plus fort mentalement si nous espérons faire un long chemin dans les séries d’après saison. Néanmoins, nous avons eu les 2 points pour la victoire et maintenant notre focus sera entièrement sur notre prochaine rencontre.

Mémos de Blain

-   Comme mentionné plus haut, nous sommes certains de terminer la saison en deuxième position du classement. Bordeaux (1er) est la seule autre équipe qui connait déjà sa position finale.

-   La saison régulière 2014-2015 se terminera samedi, avec 6 matchs à l’horaire. On connaîtra donc par la suite les affrontements du premier tour des play-offs.

-   Notre adversaire du premier tour des play-offs est donc encore inconnu, nous savons tout de même que ce sera entre Neuilly, Tours ou Mulhouse (exempt de la dernière journée de saison régulière qui se joue ce samedi). Tours et Neuilly-sur-Marne s'affrontent. Tours ambitionne la 6e place en cas de victoire. Neuilly-sur-Marne, la 7e en cas de victoire. Mulhouse, exempt et pour l'instant 6e, sera spectateur de la rencontre.

-   Sébastien Rousselin, qui était blessé depuis le 3 janvier (match face à Courbevoie), a recommencé l’entraînement (hors glace) avec l’équipe. Si tout va bien, il devrait être de retour sur la glace la semaine prochaine.

-   Notre équipe occupe toujours le premier rang au niveau des buts marqués avec 115. À noter qu’aucune autre équipe n’a franchi la barre des 100 buts.

-   Nous figurons aussi au deuxième rang au niveau défensif, avec 68 buts encaissés. Bordeaux occupe toujours la première place avec 44.

Dunkerque

Ce samedi 28 février marquera notre dernier match du championnat alors que pour l’occasion, nous allons recevoir la visite des Corsaires de Dunkerque. Avec une partie à jouer, l’équipe de Dunkerque peut encore espérer se qualifier pour les play-offs: si Neuilly perd son match contre Tours et les Corsaires remportent leur dernière partie, ils termineront 8ièmes. Nous pouvons donc être assurés que l’équipe dunkerquoise va tout faire pour remporter la rencontre de samedi. C’est un très beau challenge pour nous, car on veut terminer la saison sur une bonne note afin d’être en pleine confiance lors du début des séries éliminatoires. Ce sera donc un match complètement différent de la semaine dernière et il faudra être prêt à jouer un match complet dans tous les sens du jeu. Mais comme je le répète depuis longtemps, l’important sera de se concentrer sur ce qui fait de notre équipe un adversaire dangereux, c’est-à-dire une équipe aussi solide défensivement que mentalement, qui travaille d’arrache-pied pendant 60 minutes. On sait très bien que l’offensive va venir, car c’est la plus grande force de l’Hormadi. Ce dernier match sera notre dernière chance de peaufiner notre jeu avant les séries d’après saison et retrouver notre pleine confiance. Encore une fois, nous comptons donc énormément sur le support de nos incroyables partisans afin de terminer cette saison régulière de la meilleure façon possible. À samedi! 

Write on lundi, 27 octobre 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Publié le 26 octobre 2014.

L'Hormadi s'est brillamment imposé samedi soir dans l'une des patinoires les plus difficile du championnat, Neuilly-sur-Marne. Anglet prends deux points, se relance et attend désormais Tours, avec l'impatience de réaliser à nouveau une grosse performance à La Barre, samedi prochain à 20h30.

Cette semaine, qui mieux que la capitaine, double buteur et double assistant samedi, pour vous résumer la rencontre. Xavier Daramy a inscrits deux buts et fait deux assists sur Lagarde, qui lui aussi a marqué deux buts. 

1er tiers-temps

"Nous avons fait un mauvaise entame de match, collectivement et individuellement. Moi le premier.  On rentre timidement dans le match en laissant des palets libres et en laissant surtout beaucoup trop de revirement aux ligne bleues. Nous manquions de confiance, dans le contexte qui était le notre avant le match (trois défaites de rangs). Nous avions envie de bien faire, mais sans confiance et avec de grosses erreurs, nous ne pouvions gagner le premier tiers. Du reste, c'est sur l'une de nos erreurs, payée cash, que les Bisons ouvrent le score à la 11e minute".

Anglet démarrait donc mal un match primordial justement, pour retrouver la confiance. Mais comme à chaque fois que l'Hormadi est dans le dur, l'Hormadi relève la tête. Cette fois, les angloys la relève très vite et de la meilleure des manière. 

2e tiers-temps

"Nous allons vite revenir dans la partie en montrant un autre visage. Un visage à la hauteur de ce que nous savons faire,  pas exceptionnel en étant des guerriers et les premiers sur les palets libres. Nous avons aussi réussi à nous mettre moins dans le trouble en gardant le palet quand il le fallait et en faisant, dans les actions offensives, une première passe claire et rapide. Nous marquons notre premier but de la soirée sur une contre-attaque en supériorité numérique, par Lagarde (9e minute du deuxième tiers). J'ai la chance de marquer le 2e but sur un bon décalage en entrée de zone, bien servi par André, également en supériorité numérique (15e). Il nous permet de passer devant et de reprendre confiance. Le 3eme arrive rapidement (moins de trois minutes plus tard). Le gardien et le défenseur s’avancent un peu trop et j'en profite. Durant cette période, nous avons vraiment montré visage plus cohérent avec ce que nous sommes capable de faire, sans atteindre non plus notre Top niveau". 

Cette période fera la différence au score, mais aussi et surtout sur le contenu du jeu et l'état d'esprit. La troisième allait confirmer la soirée. 

3e tiers-temps

"A la sortie du vestiaire, nous sommes en confiance et nous réussissons à rester dans le match. Nous marquons le 4e but dès la fin de la première minute de cette ultime période, par Lagarde encore. Il nous permet de creuser l’écart et il fait vraiment du bien. Tout le monde jouera ensuite correctement, sans toutefois faire des jeux fantastiques. Mais nous avons joué propre et simple. C'est ce qui nous a permis de garder le bon cap. Durant toute la rencontre, nous avons aussi bien joué défensivement, et n'avons du coup par trop été mis en danger. 

Tours ici, samedi

"C'est une grosse victoire à l’extérieur, on gagne à nouveau, et on se remet en confiance avant une rencontre au sommet face à Tours. Maintenant nous avons une grosse envie de gagner samedi à domicile contre l'un des deux promus. Tous les matchs seront serrés vu le championnat et si l’on ne se présente pas un soir cela se paie cash. Nous nous devons d’être professionnels et devons faire le travail pour entamer les matchs de la meilleures des façons et jouer au hockey comme nous savons le faire, en équipe, avec des valeurs de combats et de travail surtout. Sans travail, pas de plaisir, sans plaisir pas de confiance, sans confiance pas de résultats. On le sait, maintenant, terminés les non-matchs, allons les gagner !

 

Retrouvez la feuille de match : http://francediv1.stats.pointstreak.com/boxscore.html?gameid=2492771

Write on samedi, 28 décembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

Anglet,  après un bon premier tiers, se consume encore une fois sur les pénalités. Avec 68 minutes de sanctions, l’Hormadi ne pouvait rivaliser contre des Bisons en pleine confiance.

Les Hommes d’Olivier Dimet s’inclinent sur le score de 3-5 avec toujours autant de frustration.

Retrouvez le résumé du match lundi prochain.

Write on mardi, 24 décembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

La défaite à Mulhouse est encore dans la tête de chaque joueur. Le score n’est pas ridicule 4-3, mais le contexte rend ce match si amer. Complètement handicapés par un nombre de pénalités considérable, les joueurs de l’Hormadi se sont tendu leur propre piège. Défaits 4-0 à la fin du 2ème tiers, les Angloys trouvent l’énergie pour revenir à 4-3, avant de se refaire sanctionner, les privant ainsi d’une grosse option pour les prolongations. Encore, des points laissés en chemin qui pourraient coûter chers aux Basques.

Privés de Xavier Daramy, leur capitaine, les joueurs d’Olivier Dimet vont avoir la lourde tâche d’éconduire les Bisons de Neuilly sur Marne à domicile demain soir. L’enjeu : rester dans le sillage du podium mais surtout distancer les poursuivants.

Les Bisons, 7èmes à deux petits points d’Anglet 5ème, ont lancé la machine à la qualification. Beaucoup plus percutants qu’en début de saison, ils se montrent sous un nouveau visage depuis quelques semaines, enchainant les victoires contre Bordeaux, Cholet ou Montpellier et perdant d’un petit filet contre le leader Lyonnais.

Les Franciliens se déplacent avec la ferme intention de se rapprocher des leaders avant le nouvel an.

Pour ce Vu d’en Face, nous avons le plaisir de rencontrer le capitaine des Bisons, Loïc SADOUN, 3ème pointeur de son équipe.

 

Salut Loïc, peux-tu nous présenter rapidement ton C.V. de hockeyeur ?

J’ai débuté le hockey à 2 ans et demi grâce à mon père qui était entraîneur aux Français Volants. J’ai fait l’ensemble dans mon mineur dans ce club, où j’ai pu évoluer dans les meilleures conditions. A 18 ans, j’ai intégré le groupe sénior avant de rejoindre à 20 ans l’équipe de Rouen. Durant ma carrière, j’ai eu la chance de jouer dans les plus grands clubs, comme Reims, Brest, Tours, Amiens ou Dijon et de gagner deux fois la Ligue Magnus. A l’aube de mes 35 ans, j’ai eu envie de revenir sur la région parisienne. Le choix de Neuilly sur Marne c’est fait très naturellement d’une part pour mon attache au Président Ibrahim Soubra  ainsi que celle à Frank Spinozzi notre entraîneur. Une association et un projet idéal pour ma fin de carrière.

 

Tu as joué la grande majorité de ta carrière en Ligue Magnus puis en Division 1. Quel constat peux-tu émettre sur l’évolution du hockey en France et notamment du Championnat de D1 qui nous a réservé un bon lot de surprises sur cette première partie ?

Je trouve que le niveau du hockey a nettement progressé dans sa globalité. Je joue en Division 1 depuis un peu plus de 2 saisons et je dois avouer que j’ai été surpris de l’intensité de ce championnat. Pour moi, la Magnus suit une évolution constante mais la Division 1 progresse d’une façon impressionnante. On peut se confronter à la Ligue Magnus pendant la Coupe de France, et ce qui manque le plus à la Division 1 ce n’est pas tant les compétences, mais plutôt le rythme (1 seul match par semaine). L’antichambre de l’élite avec ses nouvelles règles permet à de très bons Français de s’exprimer et c’est une chose primordiale.

Aujourd’hui, Lyon et Bordeaux sont peut être un cran au-dessus, notamment à domicile mais ça reste un championnat très indécis. Sur un match tout est possible. Les pronostics sont périlleux et aucune équipe ne peut faire preuve de suffisance au risque de grosses désillusions.

 

Votre démarrage a été poussif en début de saison, mais on sent que l’équipe trouve de plus en plus ses marques. Pour l’illustrer, vous gagnez de manière plus régulière et surtout vous réduisez vos écarts lors de vos défaites. A la mi-saison quel bilan peux-tu tirer personnellement et collectivement de ton équipe ?

Le début de saison a été un peu compliqué. Le groupe avait besoin de temps pour mettre son système de jeu en place. 3 joueurs étaient également absents à l’entame du championnat, donc il fallait composer de notre mieux avec ces problématiques mais surtout nous laisser travailler. On commence aujourd’hui à être vraiment opérationnel, à trouver nos automatismes !

Personnellement, ça peut toujours être mieux, mais je suis plutôt satisfait. Après, on joue pour un collectif. L’idée, c’est de se qualifier pour les Play-Offs de la meilleure des manières, tous ensemble. Une fois qualifié, une nouvelle partie commence !

 

Votre coach, Frank Spinozzi, est revenu à vos côté sur le banc depuis un petit mois. En tant que Capitaine, quel a été ton rôle pendant son absence ?

Je suis plutôt de nature discrète et j’essaye d’avoir mon rôle plutôt sur la glace. Sur le banc l’intérim a été très bien géré par Antoine Richer qui a relevé le défi avec brio, nous faisant profiter de toute son expérience.

Avec le retour de Frank au côté d’Antoine, nous allons avoir une paire très complémentaire. Franck est un peu comme notre « mentor ». Sa présence nous fait vraiment du bien, il nous pousse à travailler toujours plus dur, il a toujours quelque chose à nous enseigner !

 

Le match « aller » dans votre aréna fut relativement compliqué pour ta formation en chutant sur un score lourd de 3-7 contre Anglet. Comment as-tu pu analyser ce match ?

On a rencontré Anglet en début de saison, et nous n’étions tout simplement pas prêts. On a essayé de bricoler mais face à une équipe comme l’Hormadi, cela se paye cash. Une défaillance collective que nous avons essayé de gommer au mieux. On est sur une série de 6 victoires à Domicile depuis l’Hormadi et nous devons mettre tout en œuvre pour poursuivre sur ce chemin.

 

Comment définirais-tu en quelques mots l’équipe basque ?

Une bande de copains… Quand on parle d’Anglet, on a de suite ça à l’esprit : des gars qui s’entendent très bien mais qui savent aussi travailler dur. La pièce principale du puzzle est Olivier Dimet qui est un excellent coach. Il sait mettre des marques et fédérer ses joueurs autour d’un même projet.

 

Pour conclure, avec Noël entre deux matchs, de quelle manière va s’effectuer votre préparation ? A quel type de rencontre t’attends–tu ?

On n’a pas changé grand-chose. On a eu un jour de repos en plus pour les fêtes qui a été compensé par un entrainement dimanche. On sait qu’un gros défi nous attend dans le Sud Ouest !

L’avantage, c’est de jouer sur une petite glace comme à domicile. C’est important pour les repères. Maintenant, chaque petit détail aura son importance.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à la Barre à 20h30 !

 

Nous rappelons qu’à l’issue de ce match aura lieu le Grand Jeu du Palet avec notre partenaire SERIEL qui offre un ordinateur portable HP ProBook.

Rendez-vous à la boutique le soir du match pour acheter les palets numérotés à 2€ que vous devrez lancer sur la glace en tentant de vous rapprocher le plus possible du point d’engagement central.

L’occasion également de découvrir la nouvelle écharpe de l’Hormadi !

 

Write on lundi, 14 octobre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

A la suite de son match référence contre Mulhouse le week-end dernier, les basques prennent la route vers la Capitale pour confirmer leur bon début de saison et capitaliser des points.

Neuilly sur Marne est en quête de confiance. Habitué aux Play-Offs et à la Magnus, son début de saison est en dents de scie, avec deux victoires et deux défaites.

 

1er Tiers : 1-3

Dans une patinoire tristounette, les hommes d’Olivier DIMET comprennent dès les premières secondes que la partie ne sera pas un long fleuve tranquille. Après seulement une minute de jeu, les esprits s’échauffent et les pénalités sont distribuées. Neuilly met rapidement Anglet sous pression. C’est dans cette logique que les Bisons inscrivent le premier but de la rencontre à la 11ème minute par Lukas PEK. L’avantage des Nocéens ne sera que de courte durée, car malgré leur infériorité numérique, la riposte des basques ne se fait pas attendre. C’est l’incontournable Zbynek HAMPL qui va tromper le gardien de Neuilly à la 14ème minute. Cette égalisation redynamise le groupe. Les Basques posent enfin leur jeu, et il ne faut que quelques secondes pour que Dave GRENIER, enchaîne sur un nouveau but.

Pour conclure ce tiers, le N°61, Zbynek HAMPL, va encore faire parler son talent en inscrivant son doublé et assommant par la même occasion les Bisons.

               

2ème Tiers : 2-2

La reprise du deuxième tiers est sous le contrôle des Basques. Les Nocéens font trop de fautes et sur une supériorité numérique Luc-Olivier BLAIN, creuse l’écart pour l’Hormadi à la 25ème minute. Son compère, Alexandre LABONTE, l’imite à merveille sur un nouveau power play à la 29ème minute. A 1-5, le match aurait pu perdre de son suspense, mais les Bisons ne sont pas des joueurs à abdiquer sans se battre. Profitant du relâchement des Angloys, les joueurs de Frank SPINOZZI en infériorité numérique, reprennent un peu d’assurance et trouvent le filet d’Eddy FERHI par Marc SLUPSKI à la 30ème minute. Neuilly reprend les rênes et accule les basques dans leur territoire. C’est Lukas PEK qui trompera à nouveau la défense de l’Hormadi en power- play, pour revenir au score de 3-5. Heureusement, Eddy FERHI est auteur d’une belle prestation et limite les dégâts.

 

3ème Tiers : 0-2.

Les basques savent qu’une avance de deux buts n’est pas grand-chose au hockey, surtout quand il reste encore un tiers. Dans cette optique, Xavier DARAMY et ses coéquipiers, redoublent d’effort pour reprendre le contrôle. Il ne faudra que 5 minutes pour que le travail paye par Luc-Olivier Blain qui trouve une magnifique lucarne. Neuilly repart dans ses travers et accumule les pénalités. Le match est rugueux, les mauvais coups pleuvent mais le dernier fait du match sera à l’avantage des Basques avec le but de notre défenseur Valtteri AUTIO.

Score final : 3-7

Un déplacement, une victoire, deux points : une formule qui convient bien à l’Hormadi.  

En compagnie des deux autres clubs de l’Atlantique avec Bordeaux et Nantes, l’Hormadi reste sur le podium à la 3ème place.

 

Le mot du coach :

« C’est une très bonne chose d’avoir été chercher 2 points dans ce déplacement périlleux. 
Malgré la victoire, on ne peut que constater qu’il reste du travail, en vue de notre inconstance sur le match. Il va falloir qu’on cherche à être plus régulier sur l’ensemble des matchs afin de maintenir un niveau de performance élevé. »

Samedi prochain à 20h30, les Angloys vont retrouver leur patinoire de la Barre, pour affronter l’équipe d’Annecy. Retrouvez la présentation de ce match, vendredi sur notre site internet www.hormadielite.fr, dans la rubrique « Vu d’en Face ».