Write on mercredi, 18 mars 2015 Publié dans Actualités Hormadi

Publié le 18 mars 2015

VICTOIRE de l'Hormadi lors du premier match de la demi-finale, 4 buts à 1 à Nice. 

Samedi soir à La Barre, l'enjeu du deuxième match sera de gagner une seconde fois pour se qualifier pour la finale. 

Bordeaux a fait de même à Reims en s'imposant 2 buts à 1.

 

Il reste aux joueurs de l'Hormadi à finir le travail des ces demi-finales. 

Samedi soir, le match risque de se jouer à guichet fermé.

Réservez vite vos place sur : http://www.ticketmaster.fr/fr/manifestation/anglet-hormadi-elite-nice-billet/idmanif/339554

Write on samedi, 06 décembre 2014 Publié dans Actualités Hormadi
Publié le 10 décembre 2014

L'Hormadi s'est donc incliné samedi à Nice, 5-1. Un score difficile pour leader pour expliqué par trop de pénalités dans la première période.
Pour le résumé de ce match, c'est Maxime Suzzarini qui vous dévoile les données du match.


1er tiers-temps


On a très bien attaqué le match, avec beaucoup d'intensité, mais au bout de dix minutes nous avons commencé à prendre des pénalités. Nous sommes un peu retombés dans nos travers en nous concentrant plus sur les décisions de l'arbitre que sur notre jeu. Et dans un match de ce niveau, ce type d'erreur paye instantanément. Nous avons donc consédé trois buts en dix minutes. Il a fallu que nous nous calmions lors de premiere pause pour pouvoir revenir sur la glace avec de meilleures intentions et avoir la réaction nécessaire pour remonter au score.


2e tiers-temps

Et c'est ce que nous avons fait! Avec, de nouveau, un bon debut de tier concrétisé par un but en superiorité numerique de Benoit Ladonne. Mais au fil de la periode, nous avons de plus en plus permis aux attaquants Niçois de prendre des contres et par consequent, de se créer de nombreuses occasions. Heureusement pour nous, Sébastien Raibon était en grande forme et nous maintenait dans le match. Il n'a rien pu faire contre un énième assaut des Aigles et nous retournions au vestiaire avec ce meme écart de 3 buts.


3e tiers-temps

Pour les dernieres vingt minutes de cette rencontre, nous etions forcé de nous ruer à l'attaque pour essayer d'aller chercher une prolongation. Les absences de Luc-Olivier Blain et Sébastien Rousselin, blessés plus tot dansle match ne jouaient pas en notre faveur. 

Nous avions l'habitude de finir fort nos matchs grâce à notre tres bonne condition physique mais malgré cet atout, les Niçois étaient extremement bien en place et n'ont pas cédé. Ils ont meme enfoncé le clou en marquant un cinquième et ultime but, une nouvelle fois lors d'un contre parfaitement mené.


Ce fut donc la fin de notre serie de victoire. Ce revers nous a montré qu'il nous fallait être constant dans nos performances tous les week end. C'est une leçon que nous tâcherons de retenir pour pourvoir gagner un maximum de matchs et rester en tête de ce championnat!


La feuille de match : http://francediv1.stats.pointstreak.com/boxscore.html?gameid=2492816






Write on lundi, 25 novembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

Anglet est sur une bonne dynamique après deux victoires à domicile contre Bordeaux et Reims. Affichant de très bonnes statistiques dans l’ensemble des secteurs, c’est en 4ème place à égalité avec Nantes (3ème) que les Basques embarquent vers la capitale Azuréenne. Seulement, pour ce déplacement, l’infirmerie des Basques déborde : Thos et Outin sont toujours en arrêt, les meilleurs artilleurs Daramy (malade), Hampl et Labonté blessés la semaine dernière doivent déclarer forfait et les deux solides remparts, Rousselin toujours souffrant et Igier qui attend un heureux évènement ne seront pas de la partie. Avec un collectif aussi réduit la bataille s’annonce longue contre des Niçois qui ont besoin de points pour recoller le quatuor de tête.

Nice, c’est un groupe remanié de moitié qui affiche des ambitions dans ce championnat. Avec son armada au C.V. bien rempli, les Aigles veulent continuer leur série après s’être imposés à Montpellier. C’est dans leur arena de Jean Bouin que les Azuréens vont tenter de profiter de la fébrilité de l’un de leurs concurrents directs aux Play-off en glanant deux précieux points.

1er Tiers : 2-0

L’Hormadi, pour cette rencontre, a retrouvé son jeune attaquant Florent Neyens, et joue avec 3 de ses Juniors. Malgré cet apport de fraîcheur, Olivier Dimet va devoir encore changer sa tactique en perdant un autre de ses cadres, Luc-Olivier Blain qui après une douleur est laissé au repos après l’échauffement. Ce groupe inédit se lance sans gamberger sur la glace avec l’envie de faire du mieux qu’ils peuvent malgré la situation. Les Basques résistent à l’ensemble des offensives des Aigles et juste avant la 10ème minute, bénéficient d’un double power-play, mais manquent de peu la transformation. Nice presse de nouveau la défense Basque, et c’est à la 15ème minute que Josef Slaninak trouve logiquement le chemin en ouvrant le score pour les Aigles sur un rebond. Un slovaque peut en cacher un autre : Milan Verga donne deux filets d’avance aux Azuréens dans les dernières secondes de cette période.

2ème Tiers : 1-0

Anglet profite de la pause pour se ressourcer. Les Basques remontent sur la glace avec la même détermination et concentration, et toujours un Eddy Ferhi très en forme dans sa cage malgré le score. Avec beaucoup de rigueur, ils défendent leur territoire. Acculés dans leur zone, les Angloys se font pénaliser. Après avoir tué une première infériorité en y laissant une dose d’énergie conséquente, ils se font rattraper par la patrouille Niçoise qui, sur une nouvelle supériorité, concrétise leur domination, toujours par un Slovaque Andrej Brejka à la 14ème minute. Le score en reste là pour cette période, mais les Angloys rentrent au vestiaire à bout de souffle.

3ème Tiers : 5-0 

Après avoir résisté à force de courage et de sacrifices, les Angloys se font de nouveau pénaliser dès la reprise. Nice joue intelligemment et fait tourner son banc pour profiter de la faiblesse de leur adversaire du jour en faisant entrer de la fraîcheur. La nouvelle recrue Niçoise, Joakim Arsenault lance le premier missile de ce tiers sur un contre à la 3ème minute. Anglet, avec seulement deux lignes et demi, explose totalement face à l’escadre Niçoise qui monte en puissance et joue sur son physique. Le festival offensif reprend à la 8ème minute où Kévin Hamon, inscrit le 5ème but pour les Aigles. Olivier Dimet décide de sortir Eddy Ferhy, auteur d’un match intense face à des assauts multiples. Le jeune Aku Maikola n’a pas la tâche facile, et malgré 3 nouveaux buts encaissés par Koivu , Brejka et Janneteau, le Finlandais sort de très belles parades dans ce troisième tiers. 

L’Hormadi est défait lourdement sur le score de 8-0, mais n’a pas démérité en vue des circonstances. Les Angloys n’ont jamais été en mesure de l’emporter face à une solide équipe Niçoise, mais a joué la moitié de son match en tenant défensivement, faisant preuve de courage et de solidarité. A l’image d’un Dave Grenier, blessé au premier tiers qui a serré les dents sur l’ensemble de la rencontre avec une générosité sans faille au service du collectif. Pareillement, des jeunes qui ont joué la tête haute malgré la lourde tâche de rester de longues périodes sur la glace sans les repères et l’expérience de leurs cadres.

Il y a des débâcles qui en dépit de l’amertume du score, ne sont pas honteuse. L’Hormadi doit néanmoins oublier rapidement cette soirée et retrouver le chemin de la victoire impérativement le week-end prochain contre Mont-Blanc à la Patinoire de la Barre.

Découvrez les Yétis, dans le prochain Vu d’en Face de Vendredi

Le mot du coach :

« Une lourde défaite dans un contexte particulier avec 8 joueurs absents. Malgré ce score fleuve, on peut relever qu’on a vraiment fait deux tiers sérieux, rigoureux et appliqués défensivement au vu de la situation. A la suite du 4ème but de Nice, on craque complètement physiquement et Nice en profite avec habilité. Cette défaite ne doit pas tout remettre en cause, mais nous devons absolument réagir contre Mont-Blanc, avec une victoire obligatoire, en espérant retrouver quelques blessés. » 

Vie du club

Carnet Rose

Le défenseur Kévin Igier et sa compagne Maylis ont eu le bonheur d’accueillir leur premier enfant hier soir.

Bienvenue à Gabin et félicitations aux parents !

Du 21 au 28 Novembre : Election de la plus belle moustache

La plus belle moustache gagnera un maillot dédicacé, 2 places pour le match Anglet/Mont-Blanc du 30 Novembre et fera le coup d’envoi de ce match.

Pour cela, envoyez-nous le cliché de votre moustache et vos coordonnées (nom + mail + tél) à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Movember  Offre Billetterie et Jeu Movember

Sur le match Anglet/Mont-Blanc du 30 Novembre.

Offre Billetterie

Tarif spécial pour les moustachu(e)s : 6€ dont 1€ par billet reversé à Movember*.

*Valable pour les vraies ou fausses moustaches à la caisse de la patinoire le soir de match.

Vente de l’Hormadi'stache !

L’Hormadi met en vente des moustaches à la boutique le soir des matchs. L’ensemble des bénéfices sera reversé à la fondation. Don minimum pour l’achat de cette moustache 1€.

De plus si vous avez la bonne Hormadi'stache, vous pourrez participer au jeu sur la glace et tenter de gagner des places de cinéma Méga CGR et des offres Subway.

Write on samedi, 23 novembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi
L’opération s’annonçait difficile dans la baie des Anges avec une équipe décimée par les absences (blessures, maladie et vie familiale). Avec 7 joueurs absents Outin, Thos, Rousselin, Igier mais également les meilleurs pointeurs Zbynek, Labonté et Daramy, les Angloys avaient rendez-vous pour un gros défi physique et sportif. Nice a un groupe talentueux avec un accent multiculturel. Vainqueurs de Montpellier samedi dernier et assoiffés de victoires, les Azuréens voulaient garder les deux points à la maison face aux Angloys affaiblis sur le papier. Le match débute sans Luc-Olivier Blain qui suite à une douleur, est laissé sur le banc. C’est encore un coup dur pour Olivier Dimet qui doit recomposer l’ensemble de ses lignes et faire face à un effectif réduit à son minimum. Malgré des pénalités, les Angloys et ses Juniors tiennent plus de 15 minutes dans le 1er tiers avant de craquer sur le but de Jozef Slaninak à la 16ème minute. Les Basques se remettent dans leur jeu mais les Niçois trompent à nouveau leur défense à quelques secondes de la pause par Milan Varga. La fin du tiers permet aux organismes de récupérer. Les Angloys de retour sur la glace ne lâchent rien, faisant preuve d’abnégation, de courage et de solidarité. Après avoir résisté à une nouvelle infériorité numérique, l’Hormadi se refait pénaliser et la sanction des Niçois ne se fait pas attendre avec la réalisation d’Andrej Brejka à la 15ème minute. Les Hommes d’Olivier Dimet ne cèdent qu’un seul but sur ce tiers, mais ont dépensé une bonne partie de leur énergie sur le terrain. Dans le dernier round, fatigués, les Basques se font pénaliser. Les Niçois en profitent pour monter en intensité et infliger une déferlante de 5 buts aux Angloys sur l’ensemble du tiers signés par Arsenault Joakim, Kevin Hamon, Karri Koivu, Andrej Brejka, Jeremie Janneteau. L’Hormadi s’incline sur le score de 8-0, un résultat lourd mais qui n’enlève pas le courage et la vaillance de joueurs qui ont tout fait pour ne pas capituler. Samedi prochain, l’Hormadi devrait retrouver ses cadres face à Mont-Blanc à la patinoire de la Barre.
Write on jeudi, 21 novembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

Après deux séduisants succès à la Barre contre Bordeaux et Reims, les hommes d’Olivier Dimet reprennent la route pour cette 12ème journée, direction la côte d’azur, Nice. Malgré de nombreuses absences avec les blessures d’Edouard Outin, Nicolas Thos, Alexandre Labonté, Zbynek Hampl, Sébastien Rousselin ainsi que de Kévin Igier pour raison familiale, les Basques vont pouvoir compter sur le retour de Florent Neyens.
Les Angloys vont devoir redoubler de solidarité et éviter de se faire trop pénaliser pour se donner les moyens de rapporter 2 points de la baie des Anges. En forme défensivement et offensivement, l’Hormadi doit rester concentré face à un gros calibre de cette division.

Nice a plus d’un argument à faire valoir sur la glace. La moitié de son effectif remanié en mixant jeunesse et expérience, les Aigles, avec leur nouveau gardien champion d’Extraliga, affichent leurs ambitions. Accrochés par Lyon dans leur arena sur le score de 6-7, les Niçois se sont remis en selle à Montpellier en s’offrant une victoire et vont s’appliquer face aux Angloys pour retrouver la réussite dans leur patinoire.

C’est le plus Niçois des Slovaques, l’entraîneur Stan SUTOR, que nous avons rencontré pour l’approche de ce match.

Pouvez-vous nous présenter succinctement votre parcours en tant que joueur et entraîneur?

J’ai fais l’ensemble de mon mineur en Slovaquie au poste de Gardien, avant d’arriver en France à Gap en 1990. J’ai vadrouillé après dans différentes patinoires en passant par Dunkerque et Nantes avant de me stabiliser à Nice en 1994. Après une dizaine d’année en tant que joueur dans le club azuréen, je suis devenu entraîneur-joueur en 2004 avant de me concentrer définitivement sur mon nouveau poste.

Depuis 3 saisons, vous faites les Play-Offs : ¼ de Finale en 2011, Finale en 2012 et à nouveau ¼ de finale en 2013. Pour cette saison, quelles sont vos ambitions ? 

On souhaite aller le plus haut possible, dans un premier temps les Play-off, mais notre objectif est de finir dans les 4 premières places de la saison régulière.

Vous jouez en France depuis les années 90. Comment décririez-vous l’évolution de la Division 1 et de son championnat ?

Je pense que c’est le hockey en général qui a évolué dans l’hexagone. On peut le voir par le travail que certains clubs font avec le mineur pour créer d’importantes filières de jeunes talentueux. La Magnus et la Division 1 ont énormément progressé ces dernières années, notamment avec l’apport de joueurs étrangers qualitatifs qui ont permis d’élever le niveau de jeu et de faire progresser dans leur sillage leur formation. Aujourd’hui, avec les nouveaux quotas de la fédération, nous avons le bon mix entre joueurs Français sortant de très bons clubs de formation et étrangers qui apportent une valeur ajoutée à nos groupes.

Cette saison, votre équipe a été largement redessinée sur l’ensemble des postes. Pouvez-vous nous faire un portrait de votre équipe?

Le gros changement a été notre gardien. Nous avons décidé qu’il était préférable pour Jimmy Lundberg après 3 saisons à Nice qu’il trouve de nouveaux objectifs. Son remplaçant est le slovaque Lukáš Škrečko, qui arrive tout droit d’Extraliga (son club, le HKM Zloven, a été champion la saison dernière). Ce jeune portier a un excellent niveau mais a besoin d’un peu de temps pour s’adapter au style de jeu à la Française.

En défense, nous avons misé sur la stabilité et l’apport d’expérience. En attaque, place à la jeunesse et à la rapidité. Dès que les joueurs auront pris leurs marques dans ce championnat, on aura une équipe performante et bien garnie pour faire une très belle saison.

Vous pointez à la 6ème place à quelques points du podium. Quel bilan, à l’aube de la moitié de saison, pouvez-vous faire ?

A part Lyon qui est au-dessus, le championnat est très serré et le classement se jouera à très peu de points. On travaille beaucoup le foncier car on souhaite avoir les ressources nécessaires jusqu’à la fin de la saison. Après, la fatigue se ressent sur quelques matchs, comme celui contre Cholet. On espère, au fur et à mesure de la saison, se rapprocher de notre objectif d’être dans les 4 premiers.

Après votre victoire contre Montpellier, à quel match vous préparez-vous contre les Basques ?

Nous serons au complet pour la venue d’Anglet. Je m’attends à un match très difficile et physique. Le recrutement de l’Hormadi a été excellent et on peut voir que l’ensemble de ses joueurs de qualité associés aux tôliers de l’équipe et à un des meilleurs gardiens du championnat rend Anglet complet sur tous les niveaux. Leur travail paye aujourd’hui et leur place l’illustre bien.

Pour conclure, comment caractériserez-vous l’équipe d’Anglet ?

J’ai toujours eu plaisir à venir jouer à Anglet. On est bien accueilli et ça reste la patinoire face à l’océan… Ce club a une réelle histoire et garde une place forte chaque année dans le hockey français dans n’importe quelle division où le club évolue.

Merci et rendez-vous à la patinoire Jean Bouin demain à 19h15.