Write on samedi, 07 février 2015 Publié dans Actualités Hormadi

Publié le 7 février 2015

Write on lundi, 17 novembre 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Publié le 17 novembre 2014

L'Hormadi vient de ramener une nouvelle victoire fleuve, 9-2, glané sur la glace de Châlons-en-Champagne face aux Phénix de Reims. Ce lundi, c'est le jeune gardien junior Olivier Richard. Un baptême du feu dans les résumés du lundi pour lui, qui a aussi vécu un baptême du feu lors des 15 dernières minutes de ce match, en jouant ses premières minutes en Division 1, en match officiel cette saison. Il a donc participé à la fête, sur la glace, comme tous les autres joueurs.

Résumé

par Olivier Richard

 

 

 

 

"Après les deux victoires obtenues contre Mont blanc (samedi 8) et Nantes (lundi 10) nous avons bénéficié de deux jours de repos (mardi et mercredi) afin de reposer les organismes et d'être en bonne condition pour le match de ce samedi à Reims. Nous avons donc repris les entraînements à partir du jeudi et sommes partis pour Châlons (à 50 kilomètres de Reims) le vendredi soir après un dernier entrainement. Les Phénix de Reims jouent dans cette patinoire car leur patinoire n'est plus utilisable pour le moment. 

Ce match était capital afin de lancer un message fort à tout le championnat montrant que si notre équipe est redoutable lorsqu'elle joue à domicile, elle l'est aussi à l'extérieur, et que malgré les blessés (Rubes, André, Eriksson) nous méritons totalement notre place parmi les meilleurs clubs de la ligue. Reims est une équipe qui connait des hauts et des bas mais qui reste un sacré outsider qui a réussi à faire chuter de grosses équipes comme Mulhouse ou Nantes. 

Nous voilà donc partis pour un échauffement qui annonce clairement un match tendu, un joueur de Reims échangeant déjà quelques mots doux avec Alex Labonté. Etant le deuxième gardien, je prends place sur le banc et Sebastien Raibon s'en va garder notre cage, tandis que l'ancien Angloy Aku Maikola est lui titularisé côté rémois

1er tiers-temps

Le premier tiers commence avec une forte pression des locaux, nous empêchant d'appliquer notre jeu habituel. Mais Seb tient la maison et arrête les tentatives rémoises les unes après les autres. Reboosté par les arrêts de notre gardien, nos joueurs parviennent à imposer notre jeu et amènent le danger devant la cage adverse.

Nicolas Thos marque le premier but sur un rebond amené par le bon travail de la ligne Thos-Vissio-Neyens. Notre deuxième but est ensuite marqué par Maxime Suzzarini d'un shoot bien placé au ras du poteau gauche. Nous avons ensuite porté la marque à 3-0, par Ladonne, pour rentrer au vestiaire avec une avance confortable au tableau d'affichage. Lors de la pause, le discours de notre coach Olivier Dimet était simple, malgré l'avance obtenue, nous sommes des compétiteurs et on veut toujours plus. Ainsi nous allions remettre les compteurs à 0 et gagner le deuxième tiers. 

2e tiers-temps

Nous voilà donc parti pour le deuxième tiers avec l'envie de maintenir la pression sur l'équipe adverse. Et nous voilà donc reparti en zone offensive, et notre capitaine Xavier Daramy ne manque pas l'occasion de marquer, 4-0, suivi de Florent Neyens qui marque donc le 5ème but du match. Nous avons donc réussi à ne pas tomber dans la facilité et avons encore submerger les Phénix dans ce deuxième tiers. Au moment de retourner au vestiaire, le coach me dit de m'échauffer et de me préparer a rentrer sur la glace si le match continue à bien se passer pour nous. Je me prépare donc à rentrer pour la première fois en championnat, ce qui diffère beaucoup d'un match amical. Le discours du coach est toujours le même qu'à la fin du premier tiers, à savoir de ne pas se relâcher et de continuer à jouer comme si le match était serré. 

3e tiers-temps

Au tout début du troisième tiers, Reims remet la pression et il faut deux arrêts importants de Seb pour garder leur marque à 0. Nous marquons ensuite deux buts coup sur coup, par Rousselin et Grenier, portant la marque à 7-0. C'est le moment choisi par l'entraîneur de Reims pour sortir Maikola qui sera remplacé par Dylan Celestin, mon homologue junior. Le coach me demande alors de me préparer pour remplacer Seb et lui donner un repos mérité et me donner du temps de jeu. je rentre deux minutes plus tard, pour les 15 dernières minutes.

Rentrer froid dans un match n'est pas facile, mais je reçois vite quelques shoots lointains me permettant de rentrer dans la partie. Nous marquons ensuite deux nouveaux buts, les deux par notre meilleur pointeur, également meilleur pointeur de la ligue, Luc-Olivier Blain, 9-0. 

Les rémois sont piqués à vif et se porte à l'attaque, nous obligeant à commettre une faute. C'est ainsi que j'ai pris mon premier but en D1, en infériorité numérique, d'un shoot venant du milieu de notre zone défensive filant entre mes jambes. Les rémois marquent leur premier but du match et repartent à l'attaque. Nous parvenons à repousser leurs assauts jusqu'à une passe faite à un joueur adverse seul, qui prends le temps d'ajuster son shoot dans ma lucarne gauche, au dessus de mon épaule. J'ai ensuite eu quelques shoots pour terminer cette première apparition, puis le match s'est terminé. 

Mulhouse à la Barre samedi

Par cette victoire 9-2, nous venons de montrer à la ligue que jouer contre notre équipe n'allait pas être une chose facile. Nos prochains adversaires sont prévenus. Nous allons travailler fort pour rester dans cette bonne dynamique de victoires. Pour ma part ce fut une belle expérience, et je vais redoubler d'efforts à l'entrainement pour donner le meilleur de moi même envers l'équipe et le club pour la suite de la saison.

Nous voilà désormais tourné vers le match de samedi prochain à Anglet, contre Mulhouse, avec j'espère de nombreux supporteurs pour nous encourager ! Bonne semaine à tous. A samedi !

Write on jeudi, 06 février 2014 Publié dans Actualités Hormadi

L’Hormadi vient de se faire sortir du quatuor de tête par Neuilly sur Marne qui a battu Reims en match en retard de la 18ème journée.

De leur côté, les Phénix, à 4 journées de la fin du championnat, sont 10ème et présentent 4 points de retard sur le dernier qualifiable en Play-Offs.

Les 2 équipes ont besoin de points dans le sprint final pour les Play-Offs !

 

Cette semaine, Valère VRIELYNCK, capitaine des Phénix de Reims, s’est prêté au jeu des questions-réponses.

 

Peux-tu nous présenter ton parcours qui a été très fidèle au club de Reims ?

J ai commencé le hockey à l’âge de quatre ans et j’ai intégré l’équipe senior à 17 ans à l’époque en D2. J’ai joué toutes mes saisons pour Reims.

 

Cette saison encore, le championnat est plus serré que jamais. Comment décrirais-tu le niveau de la D1, cette année ?

On peut constater que, cette année, le championnat est homogène. Même si l’on a un carré de haut de tableau qui se démarque, chaque équipe est capable de prendre des points ! Le niveau de la D1 augmente chaque année avec plus d’équipes complètes.

 

3ème meilleure défense du Championnat, vous étiez sur une bonne série en l’emportant sur Annecy, Cholet et le grand Lyon, avant de tomber contre Montpellier. Quel bilan peux-tu faire à 4 journées de la qualification aux Play-Offs ?

On a connu pas mal de problèmes à Reims cette année : d’abord financiers car on a dû se séparer de joueurs, puis la perte de notre patinoire ce qui complique les entrainements qui ont lieu sur notre deuxième patinoire avec des horaires inadéquates ! Malgré ces soucis qui peuvent expliquer une première partie de saison assez chaotique, on se reprend sur la deuxième partie de saison à l image du match contre Lyon où l’on a créé la surprise même si l’on perd deux points qui étaient a notre portée contre Montpellier ce qui nous éloigne des Play-Offs.

 

En parlant des Plays-offs, depuis 4 saisons vous jouez les phases finales. Vous êtes actuellement 10èmes mais à seulement 4 points du 8ème.  Quel est votre programme pour essayer de décrocher votre ticket ?

Il nous reste 4 matchs à jouer. On se doit de gagner les quatre pour avoir une chance d être dans les 8 premiers, ce qui n’est pas tâche facile avec un calendrier assez compliqué !

 

Peux-tu nous parler de ton rôle de capitaine chez les Phénix ?

Mon rôle en tant que capitaine est d’être le relais entre les joueurs et le coach et de créer une cohésion à l’intérieur de l’équipe.

 

Anglet est une équipe qui ne vous a pas vraiment réussi sur le match-aller, en perdant lourdement, 6-1. Quels souvenirs as-tu gardé de cette rencontre ? Y a-t-il un joueur en particulier qui t’as marqué ?

Il n’y a pas de joueur qui m’ait marqué en particulier. Anglet est une équipe complète avec trois lignes qui travaillent fort et qui jouent en pressant beaucoup ce qui créé des matchs intenses et physiques.

 

Pour conclure, comment prépares-tu cette rencontre avec une semaine particulière, notamment en ayant joué un match en retard mercredi soir contre Neuilly sur Marne ?

C’est une semaine chargée pour nous après avoir pris un point mercredi à Neuilly suite à un match intense. On reçoit Anglet samedi pour ensuite se déplacer mardi à Bordeaux. On aborde cette semaine match par match en ayant pour but de prendre le maximum de points avant la fin de la phase régulière.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à 18h45 à la Cité des Glaces de Chalons en Champagne !

 

Write on lundi, 18 novembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

La victoire contre Bordeaux lors de la 10ème journée a permis aux Angloys de reprendre de la confiance dans leur patinoire. Pour cette nouvelle  rencontre, les basques souhaitent se prouver qu’ils peuvent avoir de la régularité dans leur jeu et surtout donner à nouveau du plaisir à son public venu en nombre à la patinoire.
Avec toujours une infirmerie bien remplie comptant Edouard Outin, Florent Neyens et Nicolas Thos, l’Hormadi peut en revanche compter sur le retour du solide défenseur Sébastien Rousselin et de l’intrépide attaquant Gautier Lafrancesca.

Reims, après un remaniement global de son équipe et quelques problèmes logistiques, reste toujours une équipe dangereuse. Son classement actuel n’illustre pas le potentiel de ce groupe, qui est une des meilleures défenses du championnat. Après avoir accroché Lyon, les Phénix ont repris goût à l’attaque à Montpellier le week-end dernier. En manque de points, et avec l’envie de raccrocher le wagon des Plays-Off rapidement, les Champenois vont tout donner pour découdre des Basques.

1er Tiers : 2-0

C’est en compagnie de la relève de l’Hormadi, les U11, champions du tournoi des clubs formateurs, que la rencontre débute sur leur coup d’envoi. Chaque équipe veut imposer son rythme : Reims par sa vitesse, les Basques par l’intensité. Anglet tue sa première pénalité et se met rapidement au travail lorsque Reims offre le premier power-play à l’Hormadi. Il ne faut que 13 secondes à Luc-Olivier Blain pour ouvrir le score à la 8ème minute. Les Champenois se montrent agressifs sur chaque contre, mais Eddy Ferhi est dans un grand soir en faisant un bon nombre d’arrêts décisifs. Anglet domine la majorité du temps mais va devoir se passer d’un de ses piliers, Alexandre Labonté qui sort définitivement du match sonné par un coup de crosse à la tête. La maîtrise du palet côté basque est récompensée une dernière fois dans ce tiers grâce à la réalisation de Gautier Lafrancesca dans les dernières secondes.

2ème Tiers : 3-1

A la reprise de la seconde période, les basques montrent une certaine fébrilité, notamment en faisant trop de fautes. Reims profitent de l’un de ses power play pour percer la cage du portier Angloy par Askeli Mattila à la 23ème minute. Dans une ambiance tendue, le talentueux Zbynek Hampl est stoppé net dans son élan par le buteur des Phénix et doit sortir sur blessure pour le reste de la rencontre. Le jeune Finlandais est reconduit au vestiaire pour méconduite de match et laisse 5 minutes de supériorité numérique aux Angloys. C’est Benoit Ladonne qui opérera la transformation dans les 6 secondes suivantes. Reims tient au courage les 4 autres minutes 54 restantes. Les Basques profitent de la fatigue des Phénix pour monter leur jeu en puissance. Xavier Daramy trouve le filet à la 34ème minute avant que son acolyte Géraud Maréchal n’accentue l’avance par un 5ème but à la 37ème minute. Ecœuré, Filip Kubis n’arrive plus à se concentrer. Coutumier de sorties magistrales, il est, sur cette rencontre, assommé par la vague offensive basque.

3ème Tiers : 1-0

Pour ce dernier round, le portier des Phénix laisse sa place à sa doublure Dylan Celestin qui se fait surprendre par l’homme du jour Luc-Olivier Blain qui marque un doublé pour son anniversaire dès les premières minutes. Les esprits s’échauffent et hachent quelque peu le jeu. Avec 5 buts d’avance, les angloys relâchent légèrement la pression, mais sont attentifs à ne pas laisser de place aux Champenois pour revenir dans le match. Olivier Dimet en profite pour faire tourner son effectif et donner du temps de jeu à ses jeunes. Aku Maikola remplace Eddy Ferhi dans les cages et assume son rôle sans faillir jusqu’à la fin de la rencontre.

Les Angloys sortent victorieux de ce match sur le score de 6-1

Ce second succès d’affilée à la Barre permet aux Angloys de repasser à la 4ème place à égalité de point avec Nantes, 3ème, qui possède un match d’avance. L’autre bonne opération est pour le goal average : avec 11 buts en deux journées, les attaquants peuvent retrouver le sourire en devenant la 3ème meilleure attaque du championnat à la 11ème journée. L’ombre au tableau est à nouveau le nombre de pénalités qu’il va falloir à tout prix réduire pour ne pas risquer de se mettre en danger inutilement face à des grosses écuries.

Le mot du coach : « Grâce à cette victoire, nous capitalisons à nouveau 2 précieux points et nous confirmons notre bonne prestation de la semaine dernière contre Bordeaux. En termes de jeu, la performance a été un peu moins aboutie que contre les Boxers, mais on a su gérer le match sans se mettre en danger malgré les blessures survenues lors de la rencontre (Labonté et Hampl) qui nous ont contraints à réorganiser nos lignes. Nous avons une semaine pour réparer les organismes avant d’affronter samedi prochain les Niçois, une équipe réputée pour être très difficile à manœuvrer à domicile. »

Le rendez-vous est donné ! Vous retrouvez la présentation de ce match lors du prochain Vu d’en Face, vendredi sur notre site internet.

Nous remercions à nouveau la qualité de la diffusion en direct de ce match, offert par notre partenaire Canal Sport Live. Vous pouvez revoir le match sur ce lien : http://canalsportlive.com/

 

Vie du club

Offre Billetterie et Jeu Movember

Sur le match Anglet/Mont-Blanc du 30 Novembre.

Offre Billetterie

Tarif spécial pour les moustachu(e)s : 6€ dont 1€ par billet reversé à Movember*.

*Valable pour les vraies ou fausses moustaches à la caisse de la patinoire le soir de match.

Vente de l’Hormadi'stache !

L’Hormadi va mettre en vente des moustaches à la boutique le soir des matchs. L’ensemble des bénéfices sera reversé à la fondation. Don minimum pour l’achat de cette moustache 1€.

De plus, si vous avez la bonne Hormadi'stache, vous pourrez participer au jeu sur la glace et tenter de gagner des places de cinéma Méga CGR et des offres Subway.

Du 21 au 28 Novembre : Election de la plus belle moustache

La plus belle moustache gagnera un maillot dédicacé, 2 Places pour le match Anglet/Mont-Blanc du 30 Novembre et fera le coup d’envoi de ce match.
Pour cela, envoyez-nous le cliché de votre moustache et vos coordonnées (nom + mail + tél) à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. entre le 21 et le 28 novembre.

Write on samedi, 16 novembre 2013 Publié dans Actualités Hormadi

Après un très beau  match contre Bordeaux gagné 5-1, les Angloys devaient confirmer leur  bonne dynamique dans leur chaudron. Reims, large vainqueur de Montpellier le week-end dernier, avait également à cœur de continuer leur élan pour recoller au classement.

C’est à nouveau dans une aréna comble que les joueurs d’Olivier  DIMET se présentent sur la glace pleins de bonnes intentions dès l’entame du match. Les Phénix patinent vite mais Anglet affiche une forte intensité qui se traduit par l’ouverture du score par Luc Olivier BLAIN sur leur premier power-play à la 8ème minute. Gautier LAFRANCESCA, de retour de blessure, donnera un souffle d’air aux Basques en inscrivant le second but dans les dernières secondes du tiers. Les pénalités pour dureté illustrent l’atmosphère toujours particulière d’un match entre Reims et Anglet. Dès la deuxième période, les Champenois se remettent dans leur match en débloquant leur compteur à la 23ème minute. Après un mauvais geste sur Zbynek HAMPL, qui sort définitivement du match sur blessure, Anglet bénéficie d’une supériorité numérique de 5 minutes. Les Angloys en profiteront pour reprendre un filet d’avance par Benoit LADONNE à la 25ème minute. Les Angloys accélèrent le jeu à partir de la 34ème minute d’abord par un but du capitaine Xavier DARAMY, suivi d’une autre réalisation de son compère Géraud MARECHAL qui fait sortir le gardien Filip KUBIS de ses gonds. Le portier Rémois, habitué à des sorties impériales, passe totalement à côté de son match et se fait remplacer dès le début du 3ème tiers. Anglet enchaine avec un 6ème but pour le doublé du vaillant Luc-Olivier BLAIN qui fête son anniversaire de la meilleure des manières ce soir. Anglet s’autorise à souffler un peu et fait entrer le talentueux gardien finlandais, Aku MAIKOLA, au milieu de ce tiers. Le match se termine sur le score de 6-1. Une très bonne affaire pour l’Hormadi qui repasse à la 4ème place.

Merci à Canal Sport Live d’avoir retransmis en direct la rencontre de ce soir.

Rendez-vous le 30 Novembre contre Mont-Blanc à la Barre avec toujours l’offre Movember.