Write on mardi, 11 février 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Dans une aréna archicomble, les hockeyeurs angloys ont lavé l’affront subi lors du match aller à Nice où, lourdement diminués, ils s’étaient inclinés 8-0.

Ils récupèrent ainsi provisoirement la 4ème place en attendant le match des Bisons de Neuilly qui reçoivent Mulhouse demain soir.

Write on mardi, 11 février 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Un déplacement en Champagne était au programme des Angloys ce week-end. Après une belle bataille perdue à Bordeaux en prolongation, les Basques veulent capitaliser des points au plus vite pour valider leur ticket en Play-Offs.

 

Reims, auteur d’une saison à rebondissement, a subi quelques difficultés administratives et logistiques avec un changement de patinoire et la réduction de son effectif…

Malgré la situation, les Phénix font preuve de courage et de détermination, s’imposant à Annecy, Cholet et Lyon avant de chuter d’un petit point à Montpellier et en prolongation, ce mercredi contre Neuilly. Les Champenois veulent encore croire à l’exploit.

 

1er Tiers : 1-0

La rencontre débute sous les meilleurs auspices pour les Basques, amenant rapidement les Rémois à la faute. Les Phénix, solides, font parler leur défense en tuant les deux premières pénalités. Malgré la possession du palet en faveur des Angloys, le jeu s’équilibre et les Basques vont même subir la pression Champenoise. Ces derniers vont profiter d’un de leurs temps forts pour ouvrir le score à la 16ème minute par Atte Susi grâce à une grosse confusion devant les cages d’Eddy Ferhi. Retour au vestiaire avec un filet d’avance pour les Phénix.

 

2ème Tiers : 0-1

A l’instar du match contre les Boxers du week-end dernier, le deuxième tiers est celui de la révolte Basque. Dominateur et discipliné, acculant leurs adversaires du jour dans leur territoire, il faudra néanmoins attendre la 16ème minute, pour voir le capitaine Xavier Daramy égaliser. Un score de parité pour la fin de cette période, une récolte un peu maigre pour les Angloys au vu des 22 tirs contre 5, qui démontrent un manque de réalisme de nos jeunes joueurs mais également la classe du gardien phare de Reims, Filip Kubis.

 

3ème Tiers : 0-3

Dans la même dynamique que le second tiers, le dernier round est à l’avantage des Basques. Les Rémois, accusant la fatigue de leur deuxième match en 3 jours, ouvrent des brèches dans lesquelles les Angloys s’engouffrent. La pénalité à la 5ème minute des Champenois sonne le début du festival offensif pour les hommes d’Olivier Dimet. 3 minutes, 3 buts par le trio Dave Grenier, Géraud Maréchal et Sébastien Rousselin. Reims ne sera jamais en mesure de revenir au score, notamment grâce à une belle performance d’Eddy Ferhi. Seules quelques pénalités animeront la fin de la rencontre qui se termine sur le score de 1-4.

 

Comme un signe du destin, c’est dans la cité des sacres que les Angloys gagnent leur ticket pour les Play-Offs. Après être passé à travers la saison passée, cette qualification rassure. Il reste trois matchs aux Basques pour essayer de rentrer de nouveau dans le quatuor de tête et bénéficier de l’avantage de la glace. A noter que grâce aux résultats de cette 23ème journée, Reims sauve sa saison et sera de nouveau présent en Division 1 pour la prochaine édition.

 

L’équipe qui se profile ce soir à la Barre est un concurrent direct des Basques. En effet c’est l’armada slovaque, avec l’équipe de Nice qui débarque sur la Côte. Les Azuréens avaient infligé une véritable correction au match aller sur le score de 8-0, face à une équipe Angloye décimée, et se verrait bien enchainé sur une deuxième victoire. En embuscade à deux points de l’Hormadi, les Aigles ne feront pas que survoler la glace de la Barre.

 

Le mot du coach :

« Ce n’est pas le plus beau match de la saison, mais c’est une des victoires les plus importantes car elle nous propulse en Play-Offs à 3 journées de la fin du championnat. Aujourd’hui, l’importance est de ne pas se satisfaire de cela et on doit aller chercher la 4ème place. »

 

Nous profitons de cette Newletter pour féliciter les Juniors de l’Hormadi qui se sont qualifiés pour le tournoi final du Championnat de France U22 Excellence !

 

Write on jeudi, 06 février 2014 Publié dans Actualités Hormadi

L’Hormadi vient de se faire sortir du quatuor de tête par Neuilly sur Marne qui a battu Reims en match en retard de la 18ème journée.

De leur côté, les Phénix, à 4 journées de la fin du championnat, sont 10ème et présentent 4 points de retard sur le dernier qualifiable en Play-Offs.

Les 2 équipes ont besoin de points dans le sprint final pour les Play-Offs !

 

Cette semaine, Valère VRIELYNCK, capitaine des Phénix de Reims, s’est prêté au jeu des questions-réponses.

 

Peux-tu nous présenter ton parcours qui a été très fidèle au club de Reims ?

J ai commencé le hockey à l’âge de quatre ans et j’ai intégré l’équipe senior à 17 ans à l’époque en D2. J’ai joué toutes mes saisons pour Reims.

 

Cette saison encore, le championnat est plus serré que jamais. Comment décrirais-tu le niveau de la D1, cette année ?

On peut constater que, cette année, le championnat est homogène. Même si l’on a un carré de haut de tableau qui se démarque, chaque équipe est capable de prendre des points ! Le niveau de la D1 augmente chaque année avec plus d’équipes complètes.

 

3ème meilleure défense du Championnat, vous étiez sur une bonne série en l’emportant sur Annecy, Cholet et le grand Lyon, avant de tomber contre Montpellier. Quel bilan peux-tu faire à 4 journées de la qualification aux Play-Offs ?

On a connu pas mal de problèmes à Reims cette année : d’abord financiers car on a dû se séparer de joueurs, puis la perte de notre patinoire ce qui complique les entrainements qui ont lieu sur notre deuxième patinoire avec des horaires inadéquates ! Malgré ces soucis qui peuvent expliquer une première partie de saison assez chaotique, on se reprend sur la deuxième partie de saison à l image du match contre Lyon où l’on a créé la surprise même si l’on perd deux points qui étaient a notre portée contre Montpellier ce qui nous éloigne des Play-Offs.

 

En parlant des Plays-offs, depuis 4 saisons vous jouez les phases finales. Vous êtes actuellement 10èmes mais à seulement 4 points du 8ème.  Quel est votre programme pour essayer de décrocher votre ticket ?

Il nous reste 4 matchs à jouer. On se doit de gagner les quatre pour avoir une chance d être dans les 8 premiers, ce qui n’est pas tâche facile avec un calendrier assez compliqué !

 

Peux-tu nous parler de ton rôle de capitaine chez les Phénix ?

Mon rôle en tant que capitaine est d’être le relais entre les joueurs et le coach et de créer une cohésion à l’intérieur de l’équipe.

 

Anglet est une équipe qui ne vous a pas vraiment réussi sur le match-aller, en perdant lourdement, 6-1. Quels souvenirs as-tu gardé de cette rencontre ? Y a-t-il un joueur en particulier qui t’as marqué ?

Il n’y a pas de joueur qui m’ait marqué en particulier. Anglet est une équipe complète avec trois lignes qui travaillent fort et qui jouent en pressant beaucoup ce qui créé des matchs intenses et physiques.

 

Pour conclure, comment prépares-tu cette rencontre avec une semaine particulière, notamment en ayant joué un match en retard mercredi soir contre Neuilly sur Marne ?

C’est une semaine chargée pour nous après avoir pris un point mercredi à Neuilly suite à un match intense. On reçoit Anglet samedi pour ensuite se déplacer mardi à Bordeaux. On aborde cette semaine match par match en ayant pour but de prendre le maximum de points avant la fin de la phase régulière.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à 18h45 à la Cité des Glaces de Chalons en Champagne !

 

Write on mardi, 04 février 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Les hommes d’Olivier Dimet, comme ceux de Martin Lacroix, attendent ce rendez-vous avec la même impatience que leurs partisans : « Le Derby Retour ».

Anglet 4ème, suivi de près par les Bisons de Neuilly et les Aigles de Nice se doit de confirmer dans le jeu une meilleure prestation que sa victoire aux forceps contre Montpellier pour conserver sa place.

 

Bordeaux affiche ses ambitions cette année…Solide deuxième depuis le début de la saison, avec notamment le meilleur buteur du championnat, Etienne Brodeur. Complet également  dans l’ensemble des domaines avec la seconde attaque et défense de la Division. Il va s’en dire que les sirènes de la Magnus commencent à se faire entendre du côté de Mériadeck.

Dans un cycle de 3 victoires, les Boxers comptent bien continuer leur chemin en ajoutant un 4ème succès d’affilée, mais plus encore prendre leur revanche sur le match aller où les Angloys l’avaient emporté largement sur le score de 5-1.

 

Un Derby ne se perd pas : spectacle assuré pour les 3450 supporters de la patinoire qui était à guichet fermé !

                                    

1er Tiers : 2-0

Comme une promesse, le match est intense et engagé. Les gladiateurs du soir s’observent quelques secondes avant d’entrer dans le vif du sujet. Très rapidement, les pénalités tombent de part et d’autre, offrant une double supériorité numérique aux Boxers, mais très bien étoufée par les Angloys. Les offensives ne cessent de faire l’essuie-glace, mais les deux gardiens sont en place et ne laissent aucune chance pour l’ouverture du score. Anglet n’est pas assez concentré et offre la solution à Bordeaux à la 14ème minute sur une lucarne signée par le Slovène Dejan Zemva. Les Angloys perdent légèrement leur sang froid et sont invités, pour deux d’entre eux ainsi qu’un Bordelais, à se calmer en prison. Les organismes très sollicités commencent à montrer quelques signes de fatigue en cette fin de pèriode. Le Boxer, Etienne Brodeur profite d’un rebond pour prendre deux filets d’avance à la 19ème minute. Score logique pour rentrer aux vestiaires.

 

2ème Tiers : 1-3

Anglet n’est pas équipe à capituler et se relance de toutes ses forces en inscrivant son premier but par le Canadien Luc-Olivier Blain avant même la première minute. Les hommes d’Olivier Dimet jouent à la perfection leur partition, créant du jeu et maîtrisant le palet. Les Bordelais doivent leur salut dans les 5 premières minutes au gardien Ylönen qui stoppe chaque tentative Basque. Les esprits s’échauffent de plus en plus, et la tension du Derby laisse éclater à la 6ème minute une explication assez virile près de la cage Bordelaise. Pour calmer le jeu, les 3 Bordelais et les 2 Angloys sont appelés sur le banc des prisons. L’histoire est plus compliquée pour les Basques qui, suite à un incident, perdent leur meilleur pointeur, Luc Olivier Blain, renvoyé au vestiaire. Un coup dur pour l’Hormadi qui doit réorganiser ses lignes sans son impact player. Etienne Brodeur profite rapidement de ce moment de flou pour relancer son équipe en inscrivant son doublé. Les Basques reviennent rapidement dans la course sur une supériorité numérique par un but du capitaine Xavier Daramy à la 13ème minute, avant l’égalisation de Zbynek Hampl à la 18ème minute. Un score de parité logique à la fin de cette période qui aurait pu même tourner à l’avantage des Angloys avec 19 shoots contre 5, mais qui ont manqué de réussite.

 

3ème Tiers : 1-1

Un nouveau match commence et passe essentiellement par le mental. Les Angloys continuent à dominer le débat mais les luttes s’équilibrent au fil du temps. Les Bordelais, attentifs à la moindre faille laissée par les Basques, s’offrent une longueur d’avance à la 3ème minute grâce à Lukas Zeliska. L’Hormadi retourne à l’assaut de la cage Bordelaise mais manque cruellement d’efficacité. Il faut attendre la 10ème minute pour voir l’égalisation d’Anglet par Benoit Ladonne. Les 10 dernières minutes sont aussi intenses qu’elles sont longues. Le score peut basculer d’un coté comme de l’autre tant les joutes sont homogènes. Dans la dernière seconde de jeu, l’arbitre décide de pénaliser un joueur Angloy pour une obstruction plus que litigieuse, laissant un énorme handicap aux Basques pour débuter les prolongations.

 

Prolongation : 1-0

A 4 contre 3, avec la règle du but en or, il ne faut que 30 secondes au serial buteur, Etienne Brodeur, pour inscrire son triplé et par la même occasion offrir la victoire à son équipe.

 

Score final : 5-4

Un petit point pour les Angloys mais ô combien important dans ce championnat. Les Basques n’auraient pas démérité d’en glaner deux au vu de la tournure du match. Un derby de ce niveau se gagne sur des détails et Bordeaux a fait preuve de plus de réalisme pour l’emporter sur le fil.

 

Nous remercions les quelques 200 supporters qui ont soutenu nos joueurs à Bordeaux.

 

Un déplacement à Chalons en Champagne dans l’antre de repli des Phénix de Reims est au programme de l’Hormadi le week-end prochain. Avec seulement 4 journées restantes avant les Play-offs, le sprint final est lancé !

Reims, malgré sa posture dans le ventre mou du championnat, a un énorme atout dans son groupe avec son gardien Filip Kubis et la 3ème défense du championnat.

 

Le mot du coach :

« C’est un bon point de pris à Bordeaux, même si on peut être déçu de ne pas avoir remporté le match au vu de la physionomie de la rencontre avec un nombre assez conséquent d’occasions.

Au 1er tiers, on est passé complètement à côté, manquant cruellement d’application et de rigueur. On a tout simplement oublié de jouer au hockey durant cette période.

Cependant, nous avons fait un très bon match avec deux dernières périodes qui nous ont permis de rivaliser avec une équipe de Bordeaux bien en place.

On a un déplacement périlleux à venir contre l’équipe de Reims. Nous devons avoir la même attitude que sur ces deux derniers tiers, être appliqués sur l’ensemble du match. »

 

Write on samedi, 25 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Un match plein de rebondissements était au programme de la Barre.

Après avoir été mené de deux buts très rapidement, l’Hormadi se ressaisit et remonte centimètre par centimètre pour finir sur 2-2 à la fin du premiers tiers.

La seconde période est en faveur des locaux qui font une magnifique prestation, prenant deux longueurs d’avance sur les Montpelliérains. Le dernier tiers est très brouillon et les deux équipes se tiennent au coude à coude ; les Héraultais revenant même à un filet des Basques à deux reprises.

Le score se conclut sur le score de 5-4.