Write on lundi, 20 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Après une défaite chez le leader lyonnais, les hockeyeurs angloys (4èmes) reçoivent demain les Vipers de Montpellier pointant à la 13ème place du classement. Un classement sur lequel il ne faut pas se fier tant chaque équipe peut en battre une autre.

Montpellier vient d’enchaîner 5 défaites consécutives mais sa dernière victoire était contre Mulhouse qui fait partie du trio de tête. Pour assurer leur maintien, les Vipers devront glaner le maximum de points sur les dernières journées surtout qu’ils comptent 1 ou 2 matchs d’avance sur leurs concurrents directs.

Cette semaine, nous avons interviewé Anthony BROCKMAN, attaquant canadien qui est actuellement le meilleur pointeur (29 points), buteur (16 buts) et assistant (13 assists) de l’équipe héraultaise.

 

Peux-tu nous présenter ton parcours de hockeyeur ?

J'ai débuté le hockey très jeune à Mont St-Hilaire, une ville près de chez moi. Vers l'âge de 12 ans, j'ai eu la chance d'aller jouer dans le double lettre (niveau plus compétiti ). L'équipe était un rassemblement des meilleurs joueurs de plusieurs villes voisines. J'ai joué en double lettre 6ans jusqu'au moment ou j'ai rejoint les Gaulois du Collège Antoine Girouard dans le Midget AAA. Après une saison avec eux, il était tant pour moi de passer au niveau junior. J'y ai commencé dans la LHJMQ avec les Cataractes de Shawinigan. Malheureusement, je n'y ai jamais trouvé mes aises. J'ai alors dû aller jouer en Junior AAA où j'ai remporté la Coupe Napa (trophée remis au champion des séries éliminatoires). J'ai terminé ma carrière Junior au Nouveau Brunswick avec les Commandos de Dieppe. L'an dernier, j’ai débuté mon expérience en France  à St-Gervais avec le HC Mont-Blanc.

Voici ce qui résume rapidement mon parcours.

C’est ta 2ème année en Division 1. As-tu vu une évolution dans le championnat depuis la saison dernière ?

Je ne suis peut-être pas le mieux placé pour répondre à cette question, compte tenu que ce soit uniquement ma seconde saison mais personnellement, je trouve que le niveau général est de plus en plus relevé. Cela est une bonne nouvelle pour la D1 et le hockey Français.

Montpellier a participé aux Play-offs les 5 dernières saisons et se bat aujourd’hui pour le maintien. Comment analyses-tu cette saison difficile pour les Vipers ?

Cet été, il y a eu un gros changement de dirigeants ce qui a eu comme conséquence d'affecter un peu le recrutement mais il n'y pas de doute pour moi que nous avons les ressources dans l'équipe pour nous maintenir. Nous devons simplement continuer de travailler fort durant les matchs afin d'aller chercher de précieux points !

Au match-aller, vous aviez fait tomber l’Hormadi à Végapolis. A quel match t’attends-tu demain ?

Demain au match, je m'attends à ce que l'Hormadi soit très fort devant son public. Le hockey est un sport qui se joue sur la glace ; rien n'est laissé au hasard alors nous devons travailler fort défensivement et profiter de nos chances de marquer si nous voulons répéter le même résultat qu'à Montpellier. Ce sera un match intense sans aucun doute.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à 20h30 à la patinoire de la Barre !

 

Write on lundi, 20 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Anglet se déplace chez les favoris du championnat pour essayer de relever un gros défi. Fort des ses deux précédentes victoires (Annecy et Cholet) et dans une bonne dynamique, les hommes d’Olivier Dimet sont dans de bonnes conditions pour appréhender cette rencontre. L’Hormadi se déplace toutefois à Lyon sans Zbynek Hampl, Gautier Lafrancesca, Nicolas Thos, Eddy Ferhi et toujours l’abscence d’Edouard Outin.

Lyon : que dire tant les statistiques sont vertigineuses ! Leader, meilleure défense, meilleure attaque, meilleurs pointeurs… Lyon fait rêver avec son budget, ses joueurs de marque, sa patinoire. Ayant seulement 3 défaites à leur actif, ils comptent bien dompter les Angloys et continuer leur paisible route vers les Play-Offs.

                                     

1er Tiers : 4-0

Les Basques se montrent très appliqués dans les 6 premières minutes de jeu en respectant parfaitement les consignes de jeu. Dans un petit excès de confiance, Anglet se découvre peu à peu pour tenter sa chance à l’offensive. Lyon profite de ces nouveaux espaces pour ouvrir le score grâce à Vikhael To-Landry à la 6ème minute sur un contre. Le début de la croisade contre le portier Angloy ne fait que commencer. Sur un nouveau contre, Jonathan Laberge ajoute un filet d’avance à la 12ème minute. Bien installés dans leur jeu opportuniste, laissant les Angloys sur la touche à chaque accélération, les Lyonnais s’envolent malgré leur infériorité numérique à la 16ème minute par Julien Lebey. Le supplice de l’Hormadi dure jusqu'à la dernière minute de ce tiers, par le doublé de Vikhael To-Landry.

 

2ème Tiers : 0-1

Les hommes d’Olivier Dimet perdent 4-0 à l’entame de ce deuxième tiers chez le leader. Le temps n’est plus aux questions mais à la concentration pour stopper l’hémorragie. Anglet revient dans son match, et un équilibre s’installe rapidement entre les deux équipes. De nouveau solides défensivement, les Basques repartent à la conquête des cages adverses. A la 8ème minute, c’est le junior Matthieu Vissio qui offre le premier but à son équipe. Lyon toujours à l’affut pousse Xavier Daramy à la faute et obtient un pénalty parfaitement bloqué par Aku Maikola. Malgré la bonne réaction de l’Hormadi, les joueurs peinent toujours côté réalisme et n’arrivent pas à inquiéter les joueurs de la ville des lumières.

 

3ème Tiers : 1-0

L’Hormadi, largement pénalisé dans ce dernier round, se fait rattraper par la patrouille Lyonnaise à la 4ème minute pour le doublé de Jonathan Laberge. Anglet n’encaissera plus aucun but mais se fait trop souvent sanctionner pour espérer réduire le score.

 

Score final : 5-1

 

Une première défaite en 2014, face à une équipe qui n’a laissé aucune illusion aux Basques en déroulant sur le premier tiers et gérant avec aisance les deux suivants. L’Hormadi reste 4ème avec Nantes et Neuilly à l’affût à égalité de points. Il reste plus ou moins 6 matchs aux équipes pour gagner les 8 précieux tickets pour les Play-Offs. Autant dire que le match contre Montpellier aura une saveur particulière, non seulement prendre sa revanche sur le match aller mais prendre deux points indispensables à la poursuite des qualifications.

 

Retrouvez la présentation du match avec le Vu d’en Face dès vendredi prochain.

 

Le mot du coach :

« Le 1er tiers a été fatal pour la suite des évènements. Malgré le mot d’ordre d’être rigoureux défensivement, on a ouvert le jeu durant cette période et Lyon en a profité.

A 4-0 chez le leader, ça devient très compliqué. On peut toutefois noter la bonne réaction sur les 2ème et 3ème tiers, mais nous avons manqué de réalisme pour revenir au score ou au moins diminuer l’écart. Place au prochain match… »

 

Write on dimanche, 19 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Difficile déplacement pour les Basques à Lyon...

Les Lions infligent à l'Hormadi un cinglant 4-0 dans le 1er tiers avant un sursaut d'orgueil des jeunes Matthieu VISSIO, assisté de Florent NEYENS au milieu du 2ème tiers.

Les Lyonnais profitent enfin d'une des nombreuses pénalités angloyes du dernier tiers pour enfoncer le clou.

Score final : 5-1

Write on mardi, 14 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

L’Hormadi semble avoir pris de bonnes résolutions en 2014. Affichant plus de discipline qu’en fin 2013, les hockeyeurs basques ont enchaîné 2 victoires : à Annecy (0-6) et face à Cholet (4-3). La 20ème journée va les conduire chez le leader Lyonnais où plus que jamais, ils devront rester disciplinés et respectueux du système de jeu mis en place pour ne pas rentrer les valises pleines… de buts !

En effet, avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, les Lions sont capables d’infliger des scores-fleuves à leurs adversaires. Il faudra notamment surveiller Miroslav KRISTIN et Jonathan LABERGE qui sont les 2 meilleurs pointeurs de la Division !

 

Aujourd’hui, Martin MILLERIOUX répond à nos questions pour le Vu d’en Face du match retour LYON / ANGLET.

 

Peux-tu nous présenter ton parcours de hockeyeur ?

J'ai commencé le hockey à 8 ans à Grenoble, et un de mes premiers entraineurs a été un certain Olivier Dimet... J'ai fait mon hockey mineur à Grenoble et continué à jouer pour ce club jusqu'au titre de Champion de France de Ligue Magnus en 2007 (avec Eddy Ferhi dans les buts). Ensuite, j’ai passé deux saisons et demi à Villard, parsemées de blessures et avec pour coéquipier Thibaut Sage-Vallier, puis une saison à Morzine. J'attaque désormais ma troisième saison avec Lyon.

Après ces 3 dernières saisons en D1 et ton expérience en Ligue Magnus, peux-tu nous donner ton sentiment sur l'évolution du championnat ?

Le championnat m'a agréablement surpris à mon arrivée. Il y a de fortes individualités dans bon nombre d'équipes. La différence majeure avec la Magnus réside dans le respect des systèmes de jeu (un peu moins porté sur la défense en D1) ce qui implique une adaptation surtout pour les défenseurs. Les patinoires sont agréables et bien remplies. Les villes de D1 sont plus attractives que celles de Magnus... Sur le plan sportif, je pense qu'il n'y a pas de différence entre le bas de tableau de Magnus et le haut de tableau de D1 même si les promus ont du mal à se maintenir.

Premier avec 5 points d'avance et seulement 3 défaites à l'aube de la 20ème journée, quels sont pour toi les ingrédients de la réussite ?

Le groupe vit bien, et nous avons un effectif de qualité. Notre force est de jouer en équipe, de conserver le palet et de patiner. Mais encore une fois, on verra la force du groupe durant les Play-Offs car rien n'est acquis. Avec la formule des phases finales, on sait que l'erreur n'est pas permise, sinon on se retrouve vite sous le coup de l'élimination. On doit poursuivre notre éthique de travail, avec une grosse préparation hors-glace et se forger une attitude de « guerrier ».

Le statut de leader et de favori du championnat est-il pour l'équipe source de sérénité ou de pression avant chaque rencontre ?

Nous avons confiance en nos capacités et sommes conscients de la qualité du groupe. Néanmoins, nous sommes sous pression chaque week-end car les équipes veulent nous faire tomber. Nous l'avons appris à nos dépens lors de nos défaites, où nous avons été suffisants. Ces piqures de rappel sont nécessaires pour nous montrer que rien n'est acquis. L'équipe qui aura le plus « faim » remportera ces Play-Offs.

Après 2 larges victoires face à Bordeaux et Montpellier, à quel match t'attends-tu demain ?

Le match contre Bordeaux était abouti, celui contre Montpellier un peu moins même si, au final, nous avons pris les deux points. Anglet est une équipe difficile à manœuvrer avec des joueurs français expérimentés, des étrangers de talent et un gardien de haut-niveau. Nous sommes donc prévenus et devrons livrer une sacrée bataille pour l'emporter. Ce n'est pas le genre d'équipe à baisser les bras, donc méfiance. Bon match à tous.

 

Merci beaucoup et rendez-vous demain à Charlemagne à 20h !

 

Write on mardi, 14 janvier 2014 Publié dans Actualités Hormadi

Les hommes d’Olivier Dimet ont bien commencé leur année en allant s’imposer à Annecy la précédente journée. Manquant de régularité et de discipline sur la fin 2013, Anglet est motivé à entrer dans une nouvelle dynamique et confirmer sa prestation face à l’adversaire du soir, « Cholet ».

En retrouvant son capitaine Xavier Daramy, l’équipe s’affiche quasiment au complet, seul Edouard Outin manque à l’appel.

 

Cholet, promu de D2, s’est acclimaté avec une grande facilité en D1. Forts de leurs deux dernières victoires face à l’ogre Lyonnais et à Montpellier, les Dogs comptent bien rivaliser avec l’Hormadi.

 

L’enjeu de cette 19ème journée est simple : Cholet, 6ème en embuscade à un point d’Anglet, 5ème prendrait les devants, alors que l’Hormadi avec une victoire pourrait reprendre un peu de souffle sur ses assaillants.

                                     

1er Tiers : 1-0

C’est devant un public toujours aussi nombreux et fidèle que les deux formations prennent possession de la glace. Le Canadien Alexandre Labonté ne laisse qu’une seule minute de répit au gardien de Cholet en plantant le premier but avant la deuxième minute. Anglet domine les débats avec engagement et intensité ; Cholet reste très attentif et empêche toute nouvelle concrétisation par un très bon repli défensif sur l’ensemble des attaques des Basques. 

Fin de la première manche avec un filet d’avance pour les Angloys.

 

2ème Tiers : 1-2

C’est un scénario quasi-similaire pour l’entame de cette seconde période mais cette fois-ci à l’avantage des Dogs qui égalisent sur un rebond laissé dans la palette de Tomas Marcinek.

Les deux équipes jouent leurs partitions du mieux qu’elles peuvent mais la rencontre est moins aboutie. En baisse de régime et en perte de collectif, Anglet offre une porte ouverte à Cholet qui trouve les ingrédients pour concrétiser sur un powerplay à la 13ème minute par Pierre Yves Albert. Anglet va très bien réagir grâce à Thibaut Sage-Vallier en égalisant au bout de 15 secondes, ne laissant pas la place au doute. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité et en ayant conscience qu’un nouveau match va démarrer.

 

3ème Tiers : 2-1

Dernier round : l’Hormadi retrouve de sa superbe en reprenant l’avantage à la 8ème minute par Dave Grenier sur une supériorité numérique. Cholet rend coup pour coup en revenant au score à peine une minute plus tard par Radim Herman. Le jeu s’accélère. Aku Maikola garde sa cage devant des Dogs enragés et c’est sur un nouveau powerplay que l’Homadi se replace devant par Maxime Suzzarini, auteur d’un très bon match. Aucune pénalité dans ce tiers et un powerplay efficace dans ce dernier jeu, assure le gain du match pour l’Hormadi.

 

Une victoire à l’arrachée : 4-3, permet à l’Hormadi de profiter de la défaite de Nantes pour passer 4ème au classement. Le match n’a peut-être pas été gagné avec la manière mais il apporte 2 points dans la besace des basques.

 

Le week-end prochain, Anglet va jouer l’archi-favori Lyonnais dans sa patinoire à Charlemagne.

 

Retrouvez la présentation du match dans le Vu d’en Face dès vendredi prochain.

 

Le mot du coach :

« On va retenir l’essentiel qui sont les 2 points. Le premiers tiers est intense et aurait pu, avec un peu plus de réalisme, offrir un peu d’aisance aux joueurs qui avaient l’ascendant. La très bonne équipe de Cholet nous a poussé dans nos retranchements dans la seconde période et paradoxalement notre collectif s’est désuni ne trouvant plus de liant entre eux sur cette période. Anglet a besoin de conserver sa cohésion d’équipe dans les moments forts et surtout dans les plus faibles pour ne pas se mettre volontairement en danger. Aujourd’hui, on a su réagir pour l’emporter mais on sait que pour notre prochaine rencontre contre le leader Lyonnais, il faudra jouer nos meilleures cartes pour créer l’exploit dans ce match qui s’annonce plus rude que jamais. »