Historique


De la glace sur le sable basque

L’identité du hockey sur glace à Anglet est unique dans le monde, tant par le nom de son équipe phare, l’Hormadi (qui veut dire « glace » en langue basque), que par sa patinoire de La Barre, qui est posée sur le sable de la plage.
Au Pays Basque, région résolument « rugby », le hockey sur glace a acquis ses lettres de noblesse depuis 1970.

70’s - 80’s - 90’s

C’est en 1969 qu’est construite la patinoire de La Barre, par le promoteur privé Lépine.

L’ouverture est effective le 21 juin 1969. Les hockeyeurs en prennent de suite possession et c’est en octobre 1970 qu’est créé l’Anglet Hormadi Club, le club de hockey sur glace de l’extrême Sud Ouest de la France. Le hockey sur glace angloy se construit dans les années 70 et l’américain Jeff Kosak, marque le club de son empreinte, de 1978 à 1983. Le Maire de l’époque, Victor Mendiboure, lui remettra un Makila d’Honneur tant il faisait l’unanimité. Il développe ce sport et on en parle encore aujourd’hui en 2013, dans le vestiaire des Vieilles Crosses.


Les années 80 seront les années Alain Vinard.
Cet entraîneur, venu de Caen a également marqué le hockey de l’Hormadi. Joueur d’abord, et exclusivement entraîneur par la suite, il formera un nombre de joueurs incalculable. Un grand nombre d’entre-eux auront une vraie carrière au plus haut niveau français.

Les années 90 concrétisent la progression de l’Hormadi grâce au socle bien posé lors des décennies précédentes. Le Canadien Brian Propp (1016 matchs de NHL en 16 saisons en NHL, dont 12 avec les Flyers de Philadelphie…) viendra même passer une saison, pour le plaisir de terminer sa longue carrière, en apprenant le français et en jouant au golf sur la Côte Basque. Il incarnera la classe et le talent d’un joueur de NHL avec une extrême gentillesse et une humilité exemplaire.

Anglet accède lors de la saison 1996-1997 à l’Elite du hockey français. Cette même année, l’Anglet Hormadi Club se scinde en deux entités administrativement distinctes, l’Anglet Hormadi Amateur pour le hockey mineur, et l’Anglet Hormadi Elite pour le hockey majeur. Ces deux entités existent toujours aujourd’hui.

 


Des valeurs

Dans l’ADN, il y a aussi l’état d’esprit indispensable pour jouer à l’Hormadi.
Honneur, Orgueil, Rigueur, Dévotion, Intensité, Solidarité, Travail, Courage, Sens des responsabilités, Ambitions, Persévérance, Combativité,  Fierté Basque... Autant de mots clés qui doivent raisonner dans les oreilles des joueurs à chaque match.
Humilité, valeurs collectives au sens large du terme, sur la glace et en dehors, l'envie de mouiller le maillot, sont les vertus qu’un joueur doit aussi démontrer pour bien figurer et marquer les esprits des supporters et des angloys.

« Etre prêt à se sacrifier pour son coéquipier, rester soudés quelque soit le contexte, et se remettre en question en permanence », l'addition gagnante qui a permis à l’Hormadi d’être vice-champion de France Elite en 2001.

 

 

Une place à part entière et entièrement à part

Le néophyte est toujours surpris que sur la Côte Basque, il y ait une patinoire, et par conséquent, un club de haut niveau. Le hockey sur glace est donc, encore parfois, un sport entièrement à part. Mais la moyenne de plus d’un millier de spectateurs à La Barre témoigne de la place à part entière que l’Hormadi prend dans le cœur des basques et des sud-landais. Ce sport de vitesse, de précision et de combat ne laisse personne indifférent.

 

 

Les couleurs

Vert, Blanc et Rouge, ces traits de couleurs apparaissent sur tous les maillots de l’Hormadi depuis sa création, avec un soupçon de noir, tantôt discret, tantôt prédominant. Il y a bien eu l’époque de la folie "designeuse" de Pull-In, partenaire de l'Hormadi qui dessine depuis 2009 les maillots. Tantôt à fraise, tantôt à fleur, tantôt « masque de Jason », tantôt costard blanc et cravate qui s’envole, les maillots d’Anglet feront le buzz. Mais l’Ikuriña revient. En couleur décalée, à dominante noire, avec des traits de rouge, de blanc et de vert à domicile, et d'un blanc éclatant avec les mêmes traits à l’extérieur, telles sont les couleurs actuelles de l’Hormadi.

 


L’histoire moderne (années 2000) - 
La gloire, le naufrage et la renaissance

Les dix saisons de gloire en Ligue Magnus de 1997 à 2007, auréolées d’un titre de vice-champion en 2001 et d’une participation à la Continental Cup la saison 2001-2002, seront aussi les saisons où il sera difficile pour certaines équipes, de venir gagner dans « le Chaudron de la Barre », bouillonnant d’un public qui joue vraiment un rôle important de soutien dans les phases importantes de jeu. Ces années florissantes vont peu à peu faner. L’Hormadi subit un coup du sort. A l’issue de la saison 2006-2007, le club angloy est rétrogradé sportivement en Division 1, puis administrativement en Division 3 dans l’été 2007. La fidélité de 80% des joueurs témoigne de leur attachement à l’équipe, avec un seul but, reconstruire sportivement l’Hormadi. La marque d’un état d’esprit qu’a priori aucune autre équipe en France n’avait vécu jusqu’alors, dans une telle situation.

 

 


Une saison de purgatoire au quatrième et dernier niveau national, offre à Anglet l'opportunité de jouer dans un championnat transfrontalier en participant aux compétitions Espagnoles. Interdits de Play-Off dans l'hexagone, les Basques brillent en terre hispanique en terminant 2ème du championnat et finaliste de la Coupe du Roi. Anglet renaît de ses cendres et gagne le premier titre de son histoire, devenant champion de France de Division 3 en 2009, à La Barre, en n’enregistrant que des victoires durant toute la saison.

Dans la foulée, le club est sacré Champion de France de Division 2 en 2010, face à Toulouse, de nouveau devant son public (1500 spectateurs en finale). Cette victoire concrétisait l’abnégation d’une équipe et d’un club, qui connait alors, sa renaissance et sa remontée à un échelon qui lui correspond, la Division 1.

Depuis, l’Hormadi confirme que c’est sa bonne division, au regard du contexte local, mais aussi du contexte sportif d’un hockey sur glace en progression constante en France. Reste à poursuivre la reconstruction culturelle du hockey sur la Côte Basque, et La Barre retrouvera son ambiance électrique pour des soirées hockey riches en émotions.

L’Hormadi, source d’émotions, doit maintenant marquer les esprits sur sa glace.

 

Un grand merci à Cyril LAFITTE et à la patinoire d'Anglet pour ses archives.